Le Blog Collibris

Votre horoscope littéraire de JANVIER 2017, signe par signe !

Aujourd’hui, j’ai envie d’initier une nouvelle série d’Editos consacrés aux horoscopes.

Loin de moi l’idée de me prendre pour Madame Irma – je ne possède aucun don de voyance 😉 – ces horoscopes littéraires vous permettront peut-être de trouver votre prochaine lecture.

Le principe est relativement simple : chaque mois, en fonction des sorties littéraires du mois en question, un livre sera attribué à chaque signe.

Et même si le livre choisi ne vous correspond pas, vous pourrez toujours changer provisoirement de signe astrologique 😉

Bon voyage sur le sentier des astres !

Bélier (21 mars- 21 avril)

Signe de Feu, le Bélier est un fonceur. Dynamique, courageux et aventureux, il a parfois un comportement enfantin.

Son livre du mois de janvier est : « La baleine thébaïde » de Pierre Raufast publié aux éditions Alma (5 janvier).

belier

.

« Fraîchement diplômé, Richeville, jeune homme timide et idéaliste embarque au nord de l’Alaska, sur un bateau. Objectif : retrouver la fameuse « baleine 52 », qui chante à une fréquence unique au monde. Mais l’équipage aff rété par le sinistre Samaritano Institute a d’autres desseins. Au menu : l’inquiétant Dr Alvarez, un hacker moscovite, une start-up californienne, une jolie libraire et des cétacés solitaires, mutants ou électroniques qui entrainent Richeville dans un tourbillon d’aventures extraordinaires.

Taureau (21 avril- 21 mai)

Signe de Terre, le Taureau est calme. Loyal et réaliste, il aime les grands espaces et peut se révéler parfois très possessif.

Son livre du mois de janvier est : « Les animaux » de Christian Kiefer, traduit par Marina Boraso et publié aux éditions Albin Michel (5 janvier).

taureau

.

« Niché au fin fond de l’Idaho, au cœur d’une nature sauvage, le refuge de Bill Reed recueille les animaux blessés. Ce dernier y vit parmi les rapaces, les loups, les pumas et même un ours. Connu en ville comme le « sauveur » des bêtes, Bill est un homme à l’existence paisible, qui va bientôt épouser une vétérinaire de la région. Mais le retour inattendu d’un ami d’enfance fraîchement sorti de prison pourrait bien ternir sa réputation. Rick est en effet le seul à connaître le passé de Bill, dont il a partagé la jeunesse violente et délinquante. Pour préserver sa vie, bâtie sur un mensonge, Bill est prêt à tout. Au fur et à mesure que la confrontation entre les deux hommes approche, inéluctable, l’épaisse forêt qui entoure le refuge, jadis rassurante, se fait de plus en plus menaçante… »

Gémeaux (22 mai- 21 juin)

Signe d’Air, les Gémeaux sont curieux. Vifs d’esprit, sociables et expressifs, ils sont remplis d’humour mais peuvent parfois se révéler fragiles.

Son livre du mois de janvier est : « N’être personne » de Gaëlle Obiégly, publié aux éditions Gallimard (3 janvier).

gemeaux

.

«Je m’utilise comme si j’étais un instrument. De toute façon, je suis une toute petite partie d’un être immense et souvent je dis des conneries. C’est pour ça que je cherche à n’être personne. Ça me permet d’en dire moins. Ou plus, mais sans craindre pour ma réputation.

Hôtesse d’accueil accidentellement enfermée un week-end entier dans les wc de son entreprise, la narratrice de N’être personne va endurer cette épreuve avec les moyens du bord (de la sagesse, du papier hygiénique, un stylo bic) en improvisant un cabinet d’écriture. Au gré de remémorations, apparemment chaotiques, elle se trouve peu à peu traversée par tous les âges de la vie. »

Cancer (22 juin- 21 juillet)

Signe d’Eau, le Cancer est imaginatif. Sensible, émotif et généreux, il peut s’avérer être un brin susceptible.

Son livre du mois de janvier est : « La mélodie familière de la boutique de sung » de Kalisa Karin, publié aux éditions Héloïse d’Ormesson (26 janvier).

cancer

.

« Lorsque la grand-mère de Minh donne un spectacle de marionnette vietnamienne pour la fête de fin d’année de l’école, personne ne soupçonne que Prenzlauer Berg va en être bouleversé. Et pourtant, dans le quartier situé au coeur de Berlin, la part d’Asie – cette richesse culturelle enfouie -ressurgit, insufflant un nouveau sens de la communauté. L’effet papillon dans toute sa puissance. Bientôt, tous les habitants sont coiffés de chapeaux pointus, des légumes méconnus apparaissent dans les assiettes, des ponts en bambou relient les maisons de toit en toit. De belles vibrations, une vraie révolution ! Ode à la diversité et à la différence, La Mélodie familière de la boutique de Sung est un roman à l’optimisme contagieux, où l’on découvrira que l’histoire de l’Allemagne de l’Est et l’Ouest, n’est pas si éloignée de celle du Vietnam du Nord et du Sud. Un conte qui cache derrière candeur et simplicité, une rare subtilité. »

Lion (22 juillet- 21 août)

Signe de Feu, le Lion est audacieux. Créatif et confiant, il est parfois un peu colérique.

Son livre du mois de janvier est : « Derrière les portes » de B.A. Paris, traduit par Luc Rigoureau, publié aux éditions Hugo Roman (5 janvier). 

lion

.

« En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison.  Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l’un sans l’autre. Est-ce cela que l’on appelle le grand amour ? À moins que les apparences ne soient trompeuses. Et que ce mariage parfait ne dissimule un mensonge parfait. Car pourquoi Grace ne répond-elle jamais au téléphone ? Et pourquoi les fenêtres de la chambre sont-elles pourvues de barreaux ? Un piège cruel et diabolique, un livre brillant et terrifiant. »

Vierge (22 août-21 septembre)

Signe de Terre, la Vierge est organisée. Perfectionniste, appliquée et rigoureuse, elle peut s’avérer timide et angoissée.

Son livre du mois de janvier est : « La Part inventée » de Rodrigo Fresán, traduit par Isabelle Gugnon, publié aux éditions du Seuil (5 janvier).

vierge

.

« Le passé est un jouet cassé que chacun répare comme il l’entend. »

« À travers l’image d’un jouet mécanique, un petit homme en fer-blanc qui recule au lieu d’avancer, Rodrigo Fresán s’aventure dans la tête d’un écrivain, cet être condamné à se projeter dans le passé et à transformer les personnages réels en personnes imaginaires. L’Écrivain a connu un certain succès autrefois, mais sentant qu’il n’a plus sa place dans le monde littéraire d’aujourd’hui, il décide de raconter sa propre histoire : son enfance, sur la plage de Canciones Tristes où il manque de se noyer tandis que ses parents lisent chacun de leur côté une traduction différente de Tendre est la nuit, mais aussi les aventures de sa sœur folle au pays d’Abracadabra, fief de la dynastie des Karma, et celles du Garçon qui rêve de devenir écrivain avant d’être ravalé au rang de personnage secondaire répétant à l’infini les mêmes paroles d’adieu sur les marches d’un musée. Quelles sont la part véridique et la part inventée de ces récits envoûtants ? L’une et l’autre se confondent car c’est dans la littérature que se trouve la vérité du monde. »

Balance (22 septembre-21 octobre)

Signe d’Air, la Balance est loyale. Charmeuse et cultivée, elle peut parfois être indécise et timorée.

Son livre du mois de janvier est : « La sonate oubliée » de Christian Moreau, publié aux éditions Préludes (4 janvier).

balance

.

« À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et… une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à des âmes dévouées.

Scorpion (22 octobre- 22 novembre)

Signe d’Eau, le Scorpion est secret. Silencieux, indépendant et passionné, il peut se montrer jaloux.

Son livre du mois de janvier est : « Ce que tient ta main droite t’appartient » de Pascal Manoukian, publié aux éditions Don Quichotte (5 janvier).

scorpion

.

« Si ce soir-là Charlotte n’était pas sortie dîner entre filles, elle promènerait Isis dans les allées d’un square. Il lui achèterait des livres qu’elle laisserait traîner sur la table de nuit. Chaque jour, elle serait plus belle. Chaque jour, il serait plus amoureux. Ils boiraient du Sancerre au bonheur de leurs 30 ans, danseraient sur Christine and the Queens. La vie ne tient parfois qu’à un bas filé… Le miracle n’arrivera pas : cette nuit-là, Karim perd tout. Son désir de vengeance va le mener jusqu’aux ruines d’Alep, au cœur de la machine à embrigader de Daech. Là où se cachent les monstres, mais aussi les centaines d’égarés qui ont fait le mauvais choix pour de mauvaises raisons. Là où il faudra lutter pour ne pas ressembler aux bourreaux. »

Sagittaire (23 novembre-21 décembre)

Signe de Feu, le Sagittaire est extraverti. Franc et ordonné, il est parfois inconscient.

Son livre du mois de janvier est : « Dans la forêt » de Jean Hegland, traduit par Josette Chicheportiche, publié aux éditions Gallmeister (3 janvier).

sagittaire

.

« Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses. »

Capricorne (22 décembre- 21 janvier)

Signe de Terre, le Capricorne est introverti. Persévérant, ambitieux et prévoyant, il peut se montrer renfermé.

Son livre du mois de janvier est : « Mâcher la poussière » de Oscar Coop-Phane, publié aux éditions Grasset (4 janvier).

capricorne

.

« Dans un grand hôtel sans âge vit un homme singulier. Ayant tué le neveu d’un chef mafieux de Palerme, le voici assigné à résidence, condamné à attendre la mort dans cette prison dorée. Enfermé dans sa chambre, les salles de bal, de réception, les cuisines et sous-sols qu’il verra se faner et renaître, surveillé par les hommes qui le gardent au dehors et ceux qui, à l’intérieur, le dupent, le baron en lin blanc lime les jours en cherchant, entre ces centaines de murs, un semblant d’existence.
Il puise son oxygène auprès d’Isabelle, la jeune femme de chambre dont la fraîcheur l’attire ; de Joseph, le barman auquel chaque soir il parle en s’enivrant ; de Matthieu qui, juché derrière le comptoir de la réception, connaît tout le monde et surveille chacun. Les jours passent entre joies volées à de rares clients (un jeune couple lumineux, un écrivain célèbre qu’on jurerait être Raymond Roussel), aventures précieuses, débauches provisoires, fêtes privées et trahisons secrètes.
Inspiré d’une histoire vraie, ce roman sur un huis clos qui dure toute une vie prouve une fois encore l’incroyable talent d’Oscar Coop-Phane. Il y décortique les âmes de ses personnages et offre au lecteur la plus belle des évasions par la seule grâce des mots. »

Verseau (22 janvier- 19 février)

Signe d’Air, le Verseau est généreux. Idéaliste et humaniste, il peut se révéler excentrique et parfois marginal.

Son livre du mois de janvier est : « Un peu tard dans la saison » de Jérôme Leroy, publié aux éditions de La Table Ronde (3 janvier).

verseau

.

« C’est aux alentours de 2015 qu’un phénomène inexpliqué et encore tenu caché s’empare de la société et affole le pouvoir. On l’appelle, faute de mieux, l’Éclipse. Des milliers de personnes, du ministre à l’infirmière, de la mère de famille au grand patron, décident du jour au lendemain de tout abandonner, de lâcher prise, de laisser tomber, de disparaître. Guillaume Trimbert, la cinquantaine fatiguée, écrivain en bout de course, est-il lui aussi sans le savoir candidat à l’Éclipse alors que la France et l’Europe, entre terrorisme et révolte sociale, sombrent dans le chaos ? C’est ce que pense Agnès Delvaux, jeune capitaine des services secrets. Mais est-ce seulement pour cette raison qu’elle espionne ainsi Trimbert, jusqu’au cœur de son intimité, en désobéissant à ses propres chefs? Dix-sept ans plus tard, dans un recoin du Gers où règne une nouvelle civilisation, la Douceur, Agnès observe sa fille Ada et revient sur son histoire avec Trimbert qui a changé sa vie au moment où changeait le monde. »

Poissons (20 février- 20 mars)

Signe d’Eau, le Poisson est compatissant. Imaginatif, aimable et romantique, il est parfois lunatique et imprévisible.

Son livre du mois de janvier est : « La voix cachée » de Parinoush Saniee, traduit par Odile Demande, publié aux éditions Robert Laffont (12 janvier).

poisson

.

« Après le succès du Voile de Téhéran, le nouveau roman de Parinoush Saniee.
À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas. Protégé par sa mère, il n’a pas conscience de sa différence et vit heureux. Puis il découvre que son entourage, y compris son père, le prend pour un idiot et se moque constamment de lui. Son monde de paix et d’harmonie s’écroule. Comment faire face à la violence psychologique dont il est victime ?
Submergé par la révolte, Shahaab devient un véritable petit démon. Jusqu’à l’arrivée de sa grand-mère. À force d’amour et d’écoute, elle le délivre de sa rage et lui apprend à communiquer. Les voix de Shahaab et de sa mère, Maryam, se mêlent pour raconter cette histoire vraie d’une enfance brisée puis reconstruite.
De livre en livre, Parinoush Saniee dénonce l’aveuglement des parents iraniens, déchirés entre leur volonté d’émancipation et la pression d’un islam rigoriste, face à la détresse de leurs enfants. »

* * * * * * * * * *

N’hésitez pas à changer de signe si vous trouvez un livre qui vous correspond mieux !

A bientôt pour un nouvel horoscope littéraire !