Lucinda Riley C Astrid Waller

Rencontre avec Lucinda Riley !

Lucinda Riley et les « Sept Soeurs Maia » publié aux Editions Charleston ont débarqué en France ! Vous pouvez d’ailleurs tenter de remporter ce roman à l’occasion de notre concours de critiques littéraires qui a été lancé il y a quelques semaines.

Auteure connue et reconnue dans de nombreux pays européens (et étrangement très peu en France), Lucinda Riley a été maintes fois citée par The New York Times ! Et pour cause, la romancière a d’ores et déjà vendu plus de 5 millions de livres à travers le monde ! Ses romans sont souvent de véritables Best Sellers et traduits dans plus de 30 langues différentes !

Aujourd’hui, les lecteurs français peuvent la découvrir (ou la retrouver) avec son nouvel opus « Les Sept Soeurs Maia » – premier livre d’une série qui en comportera sept.

« Les Sept Soeurs », raconte, à chaque fois à travers un roman différent, le destin de sept sœurs adoptées aux quatre coins du monde par un énigmatique milliardaire. A sa mort présumée, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. Le premier volume est consacré à « Maia », l’aînée des filles. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil et se poursuit dans le Paris artistique des années 1920, à Montparnasse. 

Et parce que nous avons à cœur de vous donner le meilleur de l’actualité littéraire et de donner la parole aux lecteurs mais aussi aux auteurs (sans qui notre passion commune n’existerait pas !), nous sommes allés à la rencontre de Lucinda Riley et nous lui avons posé quelques questions. Soyez attentifs, l’une de ses réponses vous est directement adressée !

Vous êtes prêts ? ! Alors c’est parti, larguons les amarres et découvrons ensemble ce qui se cache derrière les yeux bleus de Lucinda Riley 🙂

* * * * * * * * *

Comment et quand a débuté votre voyage dans l’univers littéraire ?

J’ai débuté ma carrière professionnelle en tant qu’actrice. Mais à l’âge de 22 ans, j’ai contracté une mononucléose infectieuse. Je souffrais tant que pour m’occuper l’esprit, je me suis mise à écrire mon premier roman depuis mon lit. Un maison d’édition britannique m’a alors proposée un contrat pour l’écriture de trois romans. Il s’en est suivi l’écriture de sept romans publié sous le nom de “Lucinda Edmonds”; romans qui sont devenus des bestsellers dans de nombreux pays.

Lorsque je suis tombée enceinte de mon premier enfant, je me suis rendue compte qu’il ne mettait pas possible de mener de front et ma carrière d’écrivain et mon futur rôle de mère, j’ai alors décidé de me concentrer sur mon rôle de mère pendant 6 ans. Puis, il y a 4 ans, lorsque le plus jeune de mes enfants est entré à l’école, j’ai ressenti le besoin pressant d’écrire à nouveau. Le résultat fut le roman “La Maison de l’Orchidée” qui, une fois achevé, a été publié sous le nom de “Lucinda Riley”. Cela m’a permis d’être lue comme une écrivaine novice sans antécédent aucun. La publication de quatre autres livres me permet à présent d’être vendue à plus de 5 millions d’exemplaires à travers le monde et d’être traduite dans plus de 30 langues différentes.

Pouvez-vous nous parler des « Sept Soeurs – Maia » – premier tome d’une série qui en comptera sept ?

En janvier 2013, j’ai commencé mes recherches en vue d’un prochain roman. Je souhaitais ajouter une orientation nouvelle à mon écriture présente et passée, quelque chose qui me permettrait de me dépasser et qui serait exaltant aussi bien pour moi que pour mes lecteurs.

Aussi, j’ai toujours eu pour habitude de regarder les étoiles – notamment les 7 sept soeurs de la ceinture d’Orion. Par une nuit glaciale au nord de Norfolk, j’ai levé les yeux au ciel et, tout en pensant à mes enfants, l’idée d’une série de 7 romans basés, de façon allégorique, sur la constellation des Sept Soeurs (aussi appelées les Pleiades) m’est venue.

En 2013, alors que je faisais la promotion de mon nouveau roman au Brésil, je suis tombée amoureuse de ce pays et de ses habitants et j’ai réalisé que je n’avais lu aucun livre dont l’action se déroulai là-bas. Je me suis rendue au pied de la statue du Christ Rédempteur à Rio et j’ai commencé à imaginer les histoires dissimulées derrière la construction de cette statut, près d’un siècle plus tôt. J’ai mené des recherches  et c’est alors que j’ai entendu parlé du mystère qui entoure l’identité de la femme qui a servi de modèle pour les longues mains élégantes de la statue. Ceci a constitué ma source d’inspiration pour le premier tome de la série « Les Sept Sœurs ».

« Les Sept Soeurs » nous fait voyager dans le temps mais aussi dans l’espace ? J’imagine que cela a nécessité un important travail de recherche ?

Oui, bien sûr, énormément de recherche. Je suis retournée au Brésil et j’ai vécu pendant un mois dans un appartement à Rio. Par pure coïncidence, il se trouvait que ma voisine n’était autre que Bel Noronha, l’arrière-petite-fille d’Heitor da Silva Costa, créateur de la statue du Christ Rédempteur. Elle m’a donnée accès aux journaux de son arrière grand-père, à un nombre considérable de dessins et de photographies couvrant la période de construction de la Statue. Je me suis ensuite rendue en montagne, dans une ferme appelée “Santa Tereza Fazenda” – lieu qui est devenu la maison d’enfance de Bel dans le livre.

« Les Sept soeurs » est un voyage à travers l’espace – Rio de Janeiro, Paris, Genève. Laquelle de ces villes préférez-vous et pourquoi ?

Je pense que tous les lieux évoqués dans « Les Sept Soeurs » sont uniques, chacun à leur manière, mais j’opte pour Rio de Janeiro, l’une des plus belles villes au monde. Rio a de nombreux atouts : son climat, ses plages, ses montagnes. Les Cariocas sont des personnes incroyables : gentilles, avenantes, elles étaient toujours prêtes à répondre à mes nombreuses questions. J’ai rencontré de véritables amis et j’ai été fière d’être une Carioca, le temps de mon passage.

Vous êtes une auteure affirmée et reconnue dans le genre de la fiction historique. Avez-vous déjà eu envie de vous essayer à un autre genre littéraire ?

En réalité, mes livres comportent bien plus de présent que de passé. Maia et ses cinq soeurs sont toutes des histoires contemporaines sur des femmes modernes.

Je viens juste de finir l’écriture d’un roman complètement contemporain appelé “Le Secret d’Helena” dont l’intrigue se déroule à Chypre. L’histoire est racontée du point de vue de Alex, le fils de 13 ans d’Helena et suit des évènements dramatiques qui se produisent à Pandora, une magnifique maison ancienne qu’Helena a récemment héritée de son grand père.

J’espère que « Le Secret d’Hélèna », bien que différent des histoires épiques que j’écris habituellement, sera aussi intense en émotion et aussi dramatique qu’elles alors que les lecteurs suivront Alex devenir un homme et chercher la vérité sur l’identité de son père.

Quelles sont vos influences littéraires ?

Grande lectrice des grands romans du début du XXe siècle siècle, F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway et Evelyn Waugh font partie de mes auteurs favoris. D’ailleurs, j’ai particulièrement apprécié écrire sur les années 1920 à Montparnasse dans les « Sept Soeurs ».

La révolution numérique a modifié la façon dont les auteurs communiquent avec les lecteurs. Quels sont, selon vous, les hauts et les bas de ces nouveaux espaces de communication ?

Il est intéressant de disposer de différents moyens afin de communiquer auprès de ses lecteurs. Les réseaux sociaux permettent une relation directe entre un auteur et ses lecteurs. Il y a 20 ans, Facebook, Twitter, Youtube et autres réseaux sociaux n’existaient pas. Je faisais donc la publicité de mes romans lors de tournées promotionnelles.

Aujourd’hui, c’est différent : ma video de 2 minutes peut atteindre simultanément des lecteurs du monde entier et les retours que je reçois sont une véritable source d’inspiration pour continuer à écrire de nouveaux romans.

J’ai également effectué mon premier Google Hangout Q & A au Brésil. Il a obtenu plus de 200 000 vues.

Bien évidemment, il existe des aspects négatifs. Avant l’avènement des réseaux sociaux, les lecteurs pouvaient m’écrire en passant par ma maison d’édition. Je ne recevais alors que des commentaires positifs ; les avis négatifs ne m’étaient en effet pas transmis par mon agent et finissaient directement à la poubelle. Aujourd’hui, surtout avec les sites comme Goodreads et Amazon, n’importe qui peut écrire une critique négative, de manière anonyme. Et il est toujours douloureux de lire une critique négative. D’ailleurs, pour être honnête, j’ai cessé de les lire !

Pourriez-vous dire quelques mots à nos lecteurs qui auront peut-être la chance de remporter « Les Septs Soeurs – Maia » à l’occasion de notre concours de critiques littéraires 2015 ?

Je suis ravie de vous présenter mon roman « Les Sept Soeurs – Maia », premier tome d’une série de 7 livres. Les deux années passées à mener mes recherches et à développer les histoires de ces fantastiques soeurs ont été extraordinaires. Ce projet est très important pour moi. Basé sur la légende de la constellation des sept soeurs, le premier des 7 livres vous permet de faire connaissance avec Maia. L’intrigue se déroule au Brésil et j’espère que vous en apprécierez la lecture !

Après Rio et le Montparnasse des années 1920, vous découvrirez “The Storm Sister” et le froid glacial de la Norvège. L’histoire d’Ally se déroule presque intégralement à Oslo et Bergen et raconte l’histoire vraie de la création de Peer Gynt – drame poétique devenu pièce de théâtre dont la musique a été composée par Edvard Grieg.

Écoutez la musique, je suis persuadée que vous la reconnaîtrez !

Quels sont vos projets pour 2016 ?

« The Storm Sister »va sortir prochainement et sera disponible en France en Juin 2016. J’ai d’ores et déjà écrit les deux tiers de l’histoire suivante, une histoire au sujet de ‘Star’, la troisième soeur. Le livre s’intitulera “The Shadow Sister”. Également, le roman « The Girl on the Cliff » sera disponible en France dès le mois de Novembre.

Parlez-vous Français ? Connaissez-vous l’expression Pile à Lire ?

Étant donné que suis en partie française et que je vis en France quatre mois dans l’année, mon Français devrait être bien meilleur qu’il ne l’est en réalité !

Je connais effectivement l’expression Pile à Lire.

Que contient justement votre PAL actuelle ?

Je suis une lectrice vorace mais je ne fais aucune liste sur les livres que je souhaite lire prochainement. Comme pour mes romans, le choix d’une lecture est un voyage de découverte. Hier, j’ai terminé “Pierre et Jean” de Guy de Maupassant et avant cela, j’ai lu « The Light Between Oceans » de M. L. Steadman.

 **********

Propos recueillis et traduits par Emilie Bonnet

Chers lecteurs, vous pouvez trouver ci-dessous l’interview originale, en anglais de Lucinda Riley.

J’espère vivement que vous avez passé un agréable moment avec Lucinda Riley 🙂

**********

How and when did your literary journey begin ?

I started my working career as an actress, but at 22, I became ill with glandular fever. To take my mind off how awful I felt, I wrote my first novel in bed and got a three book deal with a UK publishing house. Subsequently, I wrote seven more novels under the name ‘Lucinda Edmonds’ and they became bestsellers in many countries. But by then I was writing a book and having a baby a year and something had to go. So I concentrated on being a Mum for six years. Then, about four years ago, when my youngest had started school, I got the urge to write again. ‘La Maison de l’Orchidée’ was the result. Once the book was finished, I let my agent send it out, but as ‘Lucinda Riley’, so that I’d be judged as an unknown novelist without a track record. And four books later, I am celebrating selling over 5 million copies worldwide and am translated into 30 languages.

Tell us about « The Seven Sisters » – the first book of a major series ?

In January 2013, I was searching for my next story but wanted to find an overarching angle to add another element to my past/present writing, something that would challenge and excite me – and my readers. I have always watched the stars – especially the Seven Sisters in the belt of Orion, and on that frosty night in North Norfolk, I looked up to the heavens, and, thinking of our own seven children, came up with the idea for a seven book series based allegorically on the legends of the Seven Sisters star constellation. I was in Brazil promoting my first book and, having fallen in love with the country and its people, I then realised I had never read a book based there. I went to see ‘Christ the Redeemer’, stood in front of Him and marvelled at the statue. I wondered what stories lay behind its construction almost a century ago. I began to investigate and heard about the mystery of whose hands were actually used as the model… It was after this visit that I knew I wanted the first book to be partly set there.

Since the novel is so cinematic both in scope and location, did you carry out any research ?

Yes, of course – huge amounts. I went back to Brazil for a month and lived in an apartment in Rio. By coincidence, I discovered my neighbour was Bel Noronha, the great-granddaughter of Heitor da Silva Costa, the designer and creator of Christ the Redeemer. She gave me access to his diaries and a vast number of drawings and photographs covering the period of construction. I then went up to the mountains to stay in an old coffee farm called Santa Tereza Fazenda, which became the setting for Bel’s childhood home in the book.

« The Seven Sisters » is a journey through locations – Rio de Janeiro – Paris – Geneva. Which one do you prefer and why ?

I think all of the locations for ‘The Seven Sisters’ are special in their own way, but I would have to say that I think Rio de Janeiro is one of the most beautiful cities in the world. It has everything, from the climate and the wonderful beaches, to the mountains (watching the sun set behind the ‘brothers’ mountain every night was a wonderful and moving sight). And also the Carioca’s themselves, who were so kind and welcoming and helped answer my many questions. I made life-long friends there and was honoured to be a ‘temporary’ Carioca for a month.

You’re one of the strongest authors in the genre of historical fiction. Is there any other genre you have always wanted to write in, besides the historical genre ?

Actually, my books contain as much ‘present’ as they do ‘past’. Maia and her five sisters are all contemporary stories about modern women. But coincidentally, I have just finished writing a completely contemporary book called ‘Helena’s Secret’ which is set over two months one long hot summer in Cyprus. It is written from the perspective of Alex, Helena’s thirteen year old son, and charts the dramatic course of events that take place at ‘Pandora’, a gorgeous old house that Helena has recently inherited from her Godfather.

Although a departure from my normal past/present epic stories, I hope ‘Helena’s Secret’ contains the same drama, emotion and warmth, as we follow Alex’s quest to find out who his real father is and subsequently, his transition from boy to man.

Are there any literary influences that you would like to name ?

I am a big reader of the great authors from the early part of the twentieth century. F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway and Evelyn Waugh are among my favourites, which is why I specifically enjoyed writing about the 1920’s in Montparnasse in ‘The Seven Sisters’.

Technology has changed how authors communicate with their fans – what are the highs and lows of it for you ?

I think it’s exciting to have different ways of reaching your audience. Social media allows direct contact to authors with readers all over the world for the first time. When I was writing books twenty years ago, there was no such thing as Facebook, Twitter, YouTube or even private websites, and I would do my publicity during book tours. Today however, my 2 minute inspiration videos can reach readers all over the world. The feedback I get from readers is amazing and is a constant inspiration to keep writing. I also did the first ever live Google Hangout Q & A in Brazil, which was watched over 200,000 times. On the flipside, there are of course, lows. Before social media, readers would write to me via the publishers, who would send on all positive correspondence, but put negative feedback in the bin. Nowadays, especially with websites like Goodreads and Amazon, anyone can write anything they like anonymously and it does hurt when you read a bad review. To be honest, I’ve stopped looking!

Could you please say a few words to our readers who’ll have the pleasure to win your book « The Seven Sisters » ?

I’m so pleased to be able to introduce you to The Seven Sisters, the first in a series of seven books. It has been a very exciting couple of years as I’ve researched and developed the stories of my amazing sisters, and the project is very close to my heart. It is based on the legends of the Seven Sisters star constellation, and I cannot wait for you to meet the eldest, Maia, in the first book. Much of it is set in Brazil and I hope you enjoy reading it as much as I enjoyed writing it! Then, having spent time in steamy Rio, as well as exploring Montparnasse in the 1920’s, this year I’ve been in freezing Norway, researching and writing ‘The Storm Sister’. Ally’s story is mostly set in Oslo and Bergen and tells the true story of how Grieg’s iconic ‘Peer Gynt’ suite came to be written. Listen to the music – you’re sure to recognise it!

 

What’s coming for you in 2016 ?

‘The Storm Sister’ is about to released all over the world and will be out in France in June 2016. I am now two thirds through writing the next story, which is about ‘Star’, the third sister. The book will be called ‘The Shadow Sister’.  Also, ‘The Girl on the Cliff’ will be published in France this November.

Last question: Do you speak French? Do you know the expression « Pile à Lire », also called « PAL » (very popular among book blogs) ?

Yes, I know the expression. All I can say is that, given I am part French and live there for four months a year, my French should be a lot better than it is!

Could you tell us about your own PAL ? Which books can we find ?

I am a voracious reader, but I don’t ever make plans as to what I will read next. Like my writing, it is a holistic journey of discovery. The book I finished yesterday was ‘Pierre et Jean’ by Guy de Maupassant.  Before that, I read ‘The Light Between Oceans’ by M. L. Steadman.

I’d like to warmly thank you for answering my questions.

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

Sélection d’Halloween spéciale sorcellerie

Les mois défilent et nous sommes déjà fin octobre ! A quelques jours d’Halloween, on prépare notre pile à lire pour…

Lire plus
Interview Angélina Delcroix

Angélina Delcroix est l’auteure de Polars et a notamment été remarqué par la communauté Collibris avec ses derniers romans Ne…

Lire plus
Une nouvelle maison d’édition fait son entrée !

Une nouvelle maison d’édition fait son entrée dans le monde du livre, il s’agit de la Maison d’édition Drakkar !…

Lire plus