Le Blog Collibris

Nouveaux genres littéraires : Quésaco ?

Chez Collibris, on adore les livres. C’est même notre passion, et on la partage avec vous au quotidien. On aime choisir des ouvrages en fonction de vos envies, vous conseiller et découvrir vos retours de lecture. Mais aussi enthousiasmante puisse être la sélection de vos lectures, elle peut aussi parfois être un vrai challenge ! En cause : les multiples genres littéraires qui ont fait leur apparition ces dernières années. Ils nous permettent d’être au plus près de vos envies et de personnaliser nos choix, mais il est parfois difficile de savoir à quel domaine appartient tel ou tel livre.

Parce qu’il nous a fallu étudier avec précision ces nouveaux genres pour être sûr.es de ne pas vous décevoir, chez Collibris, on s’est dit que vous aussi, vous aimeriez peut-être y voir plus clair.

L’occasion, peut-être, de mieux choisir vos lectures en librairie ou d’alimenter la liste de vos catégories favorites sur votre profil Collibris.

Tour d’horizon de huit termes plus ou moins obscurs !

Young Adult

Comme leur nom l’indique, les romans étiquetés « Young Adult » (YA) sont en général destinés à de « jeunes adultes », de 12 à 18 ans. Surprenant, n’est-ce pas ? Ça, c’est pour la théorie. Comme pour tous les genres mentionnés dans cet article, il n’y a en fait pas vraiment de règle : des personnes plus âgées que dix-huit ans sont friandes de Young Adult. Et on l’a bien remarqué chez Le Ptit Colli !

Ces livres mettent en scène des personnages adolescents, en proie aux questions allant avec leur âge. Famille, sexualité, amour, études, dépression… Les thèmes sont larges et poussent souvent à la réflexion. On la différencie généralement de la littérature « Jeunesse », qui s’arrête aux alentours de douze ans.

A noter que de nombreux livres de YA sont des œuvres de science-fiction ou de fantastique.

Deux sorties en Young Adult :

Veronica Roth – Les Elus, Tome 1

Angie Thomas – La Haine Qu’on Donne

New Adult

Après le « Jeune Adulte », le… « Nouvel adulte » (NA) ! Si le YA était destiné à un public adolescent, le New Adult avance d’une classe d’âge. Ici, ce sont les 18-30 qui sont concernés. La raison ? La littérature NA traite, par exemple, davantage de l’université que du lycée ou du collège, plus des premiers emplois que de cette sensation de ne pas trouver sa place qui peut habiter les personnages adolescents.

Ici, les protagonistes sont plus âgés, moins insouciants, et se frottent aux épreuves de la vie d’adulte. Aussi, fait non négligeable, la littérature New Adult est souvent explicite et tournée vers le sexe. Des éditeurs consacrent d’ailleurs toutes leurs sorties au seul genre de la littérature érotique/New Adult.

Deux sorties en New Adult :

Vi Keeland – Playboy Pilot

Elle Séveno – 6 Ans

Cosy Mystery

Un plaid, un livre, une douceur et une histoire légère, pleine rebondissements : voilà comment pourrait se résumer et se consommer le genre du cosy-mistery. Loin du polar classique ou du thriller, souvent plus sombres et violents, plus psychologiques et gores, les ouvrages de cosy mystery ne cherchent pas à provoquer des sueurs froides, au contraire. Les enquêtes policières y sont plus softs et les crimes sont moins traumatisants. Le tout semble chaleureux, et il n’est pas rare que des pointes d’humour se glissent entre les pages.

Aussi, il est fréquent que les enquêtrices et enquêteurs ne soient pas des professionnel.les du métier, mais des personnes avec une vie ordinaire, soudain entraînées malgré elles dans une histoire inhabituelle.

À bien des égards, les aventures de Sherlock Holmes ou d’Agatha Christie peuvent être rapprochées des cozy mystery.

Deux sorties en Cosy Mystery :

Juliette Sachs – Fête de famille fatale

T.E. Kinsey – Petits meurtres en campagne

Chick-Lit

Par des femmes, pour des femmes ! Si la chick-lit peut bien sûr être lue par des hommes, ce type de littérature annonce clairement la couleur. « Chick », en anglais = « fille ». S’il est difficile, ici aussi, de faire des généralités, la chick-lit met presque systématiquement en scène des héroïnes, souvent trentenaires et à des périodes charnières de leurs vies. Flirtant avec l’humour et le feel good, autres genres populaires, elle fait aussi la part belle aux histoires d’amour.

Confessions d’une accro au shopping ou Le Journal de Bridget Jones sont des bons exemples de chick-lit.

Deux sorties en Chick-Lit :

Christina Lauren – L’anti-lune de miel

Jennifer Miller – Mr Nice Guy


SteamPunk

Bon, on l’avoue, on a mis du temps à comprendre, mais on croit désormais savoir ce que signifie le terme « steampunk ». D’abord, le steampunk se déroule dans un univers imaginaire. Premier élément. Ensuite, cet imaginaire est ancré dans le passé, au XIXème siècle – c’est précis –. Dans ce passé, il y a des machines, beaucoup de machines. Le steampunk regorge de métal, de cuivre et de laiton, en guise d’hommage à la première révolution industrielle. Imaginaire, passé, machines : trois éléments qui forment un genre à part, parfois qualifié de « retrofuturisme », tant le passé semble paradoxalement futuriste et peu réaliste.

Alors, vous avez tout ?

Deux sorties en Steampunk :

Floriane Soulas – Rouille

Clément Bouhelier – Bans et Barricades, Volume 1

True Crime

Genre populaire en séries télévisées, le « True crime » a été décliné de nombreuses fois en livres. Il s’agit d’enquêtes policières et de thrillers se basant sur des histoires réelles. Un « vrai crime », pour reprendre le terme exact. En quelque sorte, on pourrait rapprocher le true crime d’une enquête journalistique ayant la taille d’un livre.

Le fameux livre De Sang Froid de Truman Capote est sans doute le plus connu des ouvrages de true crime et a ouvert la voie à tout un genre littéraire. Légendaire !

Une sortie en True Crime :

Jax Miller – Les Lumières de l’Aube

Cyberpunk

Le cyberpunk est un genre relativement obscur et pessimiste. Les robots y sont omniprésents et la technologie domine tout, dont les humains. Ceux-ci sont réduits au rang d’êtres faibles, soumis à des machines. Les auteurs dépeignent un monde inquiétant, où les villes sont tentaculaires et où il est aisé de se laisser happer par des programmes informatiques régissant chaque détail du quotidien. Les hommes eux-mêmes sont parfois dotés de facultés empruntées à des robots, hybrides entre humains en machines.

De la science-fiction sombre !

Une sortie en cyberpunk :

Richard Morgan – Thin Air

L’Urban Fantasy

Attention, ça devient technique ! L’urban fantasy se déroule dans des paysages « urbains ». Jusque-là, rien de surprenant. La subtilité vient des personnages qui habitent ce décor : il y a, d’un côté, les êtres humains, comme vous et moi. Mais il y a également des créatures fantastiques, fées, elfes, mages, vampires,… Et ces êtres cohabitent avec les humains, dans le même monde.

Souvent invisibles, ils vivent de leur côté sans jamais communiquer avec leurs homologues… jusqu’à ce que, vous le devinez bien, les mondes se rejoignent.

La saga Artemis Fowl, best-seller international, est un bon exemple d’urban fantasy.

Une sortie en Urban Fantasy :

Eoin Colfer – Artemis Fowl

L’essor du numérique et de l’autoédition a favorisé l’émergence d’autrices et d’auteurs qui n’osaient jusqu’alors pas donner vie aux récits qu’ils avaient en tête. Parfois à contre-courant des genres établis, bousculant des normes depuis longtemps ancrées, leurs livres ont trouvé preneurs auprès d’une foule de lecteur.ices pour qui les frontières n’ont aucun sens.

Certain.es écrivent dans un des neuf genres mentionnés ici : autant de variations subtiles et de nuances autour des histoires que l’on se plaît à dévorer.

Y a-t-il d’autres genres dont vous voudriez que l’on parle ? N’hésitez pas à nous le signaler sous ce post !