Le Blog Collibris

Lecture commune de mars : féminisme

Au mois de Mars les membres du Ptit Club des lecteurs ont lu un livre historique mettant en scène un personnage féminin fort. Le livre choisi était « Les Sorcières de Pendle » de Stacey Hall.

Résumé :

Lancashire, Pendle, 1612.

À 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir.

Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes.

Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu.

Être une femme est le plus grand risque qui soit.

L’avis de Nicolas, Mister Plume

Que penser de ce livre ? Impossible d’affirmer qu’il ne s’agit pas d’une bonne lecture, mais compliqué de dire le contraire. Comment le qualifier, alors ?

Une impression mitigée s’installe au fil des pages, pour un livre qui était plein de promesses mais ne semble pas aller au bout de ses idées. Personnages secondaires qui auraient mérité d’être plus développés, intrigue qui n’avance pas ou peu et s’attarde sur des détails sans importance, protagoniste principal qui hésite beaucoup et agit peu… tous ces éléments viennent alourdir une lecture pourtant loin d’être désagréable.

Le sujet est en revanche passionnant, d’autant que l’on apprend, à la fin de l’ouvrage, que l’autrice a effectué un long travail de recherche documentaire et historique pour ancrer son histoire dans des faits réels. Une révélation qui fait froid dans le dos lorsque l’on repense aux destins de toutes ces femmes si injustement et honteusement accusées de faits qu’elles n’avaient pas commis. C’est d’ailleurs une bonne chose que l’autrice n’ait pas annoncé d’entrée que l’histoire était inspirée de faits réels d’entrée de jeu : cela permet d’avoir un deuxième niveau et de réfléchir de nouveau à ce que l’on vient de lire.

L’avis des lecteurs Collibris

Nathalie Régnier

Ne m’attendant pas à un récit historique je ne me sens point frustrée que ce dernier n’a été que survolé. Je comprends la déception de ceux et celles qui espéraient des éléments historiques du procès des sorcières de Pendle en 1612 très célèbre et bien documenté. Ce roman est centré sur Fleetwood, sa vie conjugale son amitié avec Alice. On découvre une jeune héroïne pleine de courage qui mûrit à travers de multiples épreuves de vie. Ce roman m’a fait voyager dans une autre époque où les conditions de la femme étaient peu enviables, où les conditions de vie étaient rudes où les différentes conditions sociales sont aisément palpables. Le texte est fluide et agréable, le contenu romanesque et l’ambiance souvent maléfique. Personnellement j’ai adoré cette lecture.

Laurence Dufourny

Bonjour tout le monde, mon retour sur ce livre. L’idée de départ est intéressante : un carnet qui passe de main en main. Mais j’ai trouvé Pour moi c’est une déception. J’ai lu ce livre au tout début du mois et je m’en souviens à peine car j’en ai lu beaucoup d’autres entre temps. Le contexte historique est à peine effleuré et j’ai été déçue par ce parti-pris de l’auteure de concentrer son récit sur la relation du couple Fleetwood-Richard et sur la grossesse de Fleetwood. Les sorcières, les causes de leur chasse, les procès apparaissent en filigrane contrairement à ce que pouvait laisser penser le titre du roman. J’ai aussi trouvé l’héroïne un peu inconsistante. Le côté « féministe » ne m’a vraiment pas sauté aux yeux. C’est une déception qui est aussi probablement due à ma lecture il y a quelques mois, dans le cadre de ce Ptit Club des Lecteurs, de « Un bûcher sous la neige » de Susan Fletcher qui m’avait transportée aussi bien par sa qualité littéraire, et historique que par l’émotion que dégageait l’héroïne. Ici pas d’émotion, surtout un vague ennui. Il y a beaucoup de longueurs, peut-être trop de personnages. Les situations sont assez prévisibles. Un feel-good comme beaucoup et ce n’est pas mon genre préféré. Pour moi, ça se lit mais sans plus. je n’ai pas compris le pourquoi du prix Babelio. Peut-être à cause de ce qui est dit dans les remerciements. Mais je pense que les amateurs du genre devraient apprécier.

Stephanie Junqueira

Super roman!

On ne choisit pas un livre à sa couverture, mais il faut dire que celle-ci est magnifique !

J’ai grandement apprécié cette lecture et j’ai bien réussi à rentrer dans l’histoire de Fletwood et Alice.

Il est vrai que la chasse aux sorcières est une thématique souvent appréciée mais ici l’accent n’est pas mis sur le contexte historique même si l’auteure s’est inspirée du véritable procès de Pendle.

C’est pourquoi je pense que pour certains lecteurs le livre leur va sembler un peu fade ou superficiel.

Ce que j’ai aimé c’est l’amitié entre les 2 jeunes filles que tout oppose et surtout la description des femmes dans cette société anglaise dominée par la gente masculine.

Un excellent roman, non pas sur la chasse aux sorcières, mais qui s’inscrit bien dans le thème de la lecture commune de mars : le féminisme.

J’ai adoré !!!

Emilie Bressard

Ce livre a été une déception pour moi je m’attendais à ce que l’histoire des personnages soit peut être un peu plus creusée. J’ai comme. Un goût d’inachevé. Pour ce qui est des personnages masculins ils sont je trouve restés pareils tout au long du livre sans grande surprise. L’idée que tout ne finisse pas bien pour tout le monde est plutôt plaisante. Pas de happy end tiré par les cheveux.

Ma foi il se laisse bien lire mais je ne lui ai pas trouvé d’intérêt particulier.


Le Ptit Club des lecteurs a été partagé après cette lecture : de nombreux avis étaient positifs, mais d’autres plus mitigés. Ce sont aussi ces divergences de point de vue, qui rendent ces moments passés à lire ensemble aussi enrichissants ! Un grand merci à toutes les personnes qui prennent le temps de nous laisser leur avis.

N’hésitez pas à nous laisser votre avis, pour celles et ceux qui n’auraient pas eu le temps de participer à cette lecture commune !

En attendant, voici la lecture en cours : vous nous rejoignez ?

La lecture commune du mois d’avril

La Chambre aux papillons de Lucinda Riley

Pour le mois d’avril, le thème tourne autour des secrets de famille. Vous avez sélectionné le livre La Chambre aux Papillons, un livre qui devrait révéler bien des surprises.