Le Blog Collibris

Lecture commune de Janvier : « Impact » d’Olivier Norek

Lecture commune de Janvier : « Impact » d’Olivier Norek

Au mois de Janvier les membres du Ptit Club des lecteurs ont lu un Thriller. Le livre choisi était : « Impact » d’Olivier Norek.

Résumé : Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille,

Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir,

Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants.

L’avis de Nicolas, Mister Plume

Le point de non-retour est-il déjà atteint ? Dans ce nouveau thriller d’un des maîtres français du genre, Olivier Norek n’épargne personne et tire à la sulfateuse : dirigeants politiques, entreprises du CAC 40 et organes de justice tombent sous le feu des critiques d’un auteur visiblement en colère.

Sous les traits de Soral, homme en quête de vengeance et de justice, Olivier Norek dessine une société en proie à l’urgence climatique, qui ne sait plus où se diriger et cherche des leaders qui s’empareront, enfin, de ces sujets cruciaux. En vain ? Via des chapitres courts qui alternent les points de vue, « Impact » fait souvent froid dans le dos, tant il dépeint un monde qui ne tourne plus rond.

Si la lecture est agréable et l’histoire menée tambour battant, l’impression globale reste mitigée, la faute à des personnages parfois traités à la va-vite et à une intrigue qui finit par passer au second plan au profit de son engagement écologique.

S’il est difficile de s’en plaindre, tant les messages sont nécessaires, l’impression, à mesure que l’histoire avance, de lire davantage un plaidoyer écologique qu’un roman policier est tenace et finit par alourdir l’ensemble.

Reste quelques moments forts, glaçants et inquiétants, le tout basé sur des faits réels. Le livre s’appuie sur de nombreux articles et études scientifiques, tous cités en fin d’ouvrage : de quoi donner du poids au propos et inviter les lectrices et lecteurs à approfondir les thèmes évoqués. 

Un thriller qui dénonce, pointe du doigt et pousse à la réflexion !

L’avis des lecteurs Collibris

Andréa Fgs

J’ai rapidement lu ce roman, je ne connaissais pas cet auteur. Le thème de l’écologie ne pouvait être mieux représenté que par ce choix, à mon avis. Comme dit dans votre critique, il invite à se bouger, il laisse entrevoir le champ des possible tout en nous alarmant et en nous secouant. On sent que son écriture est rapide, active, il a souhaité être efficace dans son message. Je pense que dès le départ j’ai compris que « l’histoire » n’était pas le cœur du livre, mais que la parole de Virgile est centrale.

Si on se concentre sur l’intrigue uniquement, on n’est pas sur un polar total puisque l’intrigue est vite « pliée », le clan des flics « à part » se démarque très rapidement, l’histoire d’amour naissante entre Diane et Nathan est tellement spontanée qu’on se demande le plus que cela apporte au roman finalement, et surtout, les personnages sont assez fades : on a des descriptions détaillées mais immédiates de Diane, Nathan et même de sa fille. On sent que l’auteur a fait des choix très importants, selon moi : il ne s’est pas attardé sur le superflu, il voulait aller à l’essentiel en étant accrocheur dès les 1ers chapitres et c’était complètement le cas.

On est tenus en haleine par le manque d’informations sur Virgile, sa femme, leur fille, son combat. Ces pièces du puzzle arrivent au fur et à mesure, si bien que l’auteur n’a pas soigné les autres personnages. Il les utilise comme des individus de la société pouvant potentiellement changer en étant au contact de Virgile. Et c’est bien ce qu’il se passe dans la réalité : nous ne sommes pas censés être intéressants mais actifs pour sauver la planète. L’auteur a choisi de nous toucher en détaillant le parcours de ceux qui agissent plutôt que de ceux qui sont passifs. Finalement, Diane rejoint sa cause est sera présente à la fin. Elle semble représenter cette partie de la population qui se réveille et qui souhaite agir, tel un colibri « faisant sa part », à nous de poursuivre. 😊

Nathalie Régnier

L’intrigue disparait petit à petit en laissant place à une énumération de catastrophes écologiques et climatiques. Je n’arrive plus à m’attacher aux personnages car ils deviennent de plus en plus limpides et insipides. Ce qui promettait être un polar au début devient un pamphlet écolo…dommage… Ce que je regrette le plus c’est qu’au lieu de provoquer une remise en cause personnelle, la faute est projetée sur les dirigeants de tout genre. Cela fait avaler la pilule sans se culpabiliser et sans se sentir trop concerné et responsable. Je ne suis pas particulièrement optimiste pour le devenir de l’humanité et je pense que notre plus grande erreur est de toujours chercher un coupable plutôt que de se remettre en cause. Mais cela est un autre débat certainement trop anxiogène…

Si je lis un polar c’est pour lire un polar. Si je veux me renseigner sur des articles scientifiques, je me tournerai vers d’autres lectures. Personnellement je n’ai pas accroché pas avec cet entre-deux…

Floriane Giffe

J’ai aimé le début de ma lecture qui était vraiment addictive, j’ai été un peu déçu qu’on perde Nathan et Diane dans l’histoire. Malgré une petite déception sur la fin je trouve le sujet fort et intéressant, notamment au niveau des recherches effectuées par Norek. De cet auteur j’ai déjà lu « Entre 2 mondes » et j’avais vraiment adoré !

Melo Petitjean

J’ai trouvé le texte fort… Il n’a pas plu à tout le monde, mais je trouve que l’auteur relève un excellent défi et, au final, délivre un message-clef et important pour l’avenir : il faut se bouger, des maintenant, et on est tous responsables !

Je m’attendais à une fin vraiment triste, et je n’ai pas été déçue par l’alternative proposée par l’auteur !

J’ai beaucoup aimé ces moments de lecture, entrecoupés par les livres de Julien Vidal…

Pourquoi pas découvrir d’autres livres de cet auteur par la suite…


Le Ptit Club des lecteurs a été partagé après cette lecture : de nombreux avis étaient positifs, mais d’autres plus mitigés. Ce sont aussi ces divergences de point de vue, qui rendent ces moments passés à lire ensemble aussi enrichissants ! Un grand merci à toutes les personnes qui prennent le temps de nous laisser leur avis.

N’hésitez pas à nous laisser votre avis, pour celles et ceux qui n’auraient pas eu le temps de participer à cette lecture commune !

En attendant, voici la lecture en cours : vous nous rejoignez ?

Lecture commune du mois de Février

Le Fabuleux Voyage du carnet des silences – Clare Pooley

Pour le mois de Février, le thème est la correspondance. Vous avez sélectionné le livre Le Fabuleux Voyage du carnet des silences, un livre feel good sur la route des sentiments.

Rendez-vous sur notre groupe Facebook Le Ptit Club pour nous rejoindre !