Le Blog Collibris

La vie d’Emily Dickinson en série

Emily Dickinson est une poétesse américaine du XIXème siècle. Elle vécut toute sa vie dans la même maison familiale à Amherst dans le Massachusetts avec ses parents et sa sœur Lavinia. Elle consacra sa vie à écrire des poèmes, bien que peu publiée, sa passion l’animait chaque jour jusqu’à en écrire 1775. Aujourd’hui, Emily Dickinson est la poétesse américaine la plus lue mais elle n’aura jamais connu son succès de son vivant. A l’époque, ses poèmes ne faisaient pas l’unanimité auprès de ses contemporains : elle avait un style novateur qui ne correspondait pas aux règles à ce moment-là. Sa vie, bien que semblant ennuyeuse dans sa maison familiale, est aussi passionnante que ses poèmes et c’est ce qu’Alena Smith a voulu mettre en avant à travers sa série Dickinson.

La série Dickinson

Série Dickinson

La série « Dickinson » est réalisée par Alena Smith et diffusée en France via la plateforme Apple TV. Composée de trois saisons, on découvre Emily Dickinson, sa famille, sa ville et ses poèmes dans un style qui ressemble à la poétesse : anticonformiste, avec une pointe de modernité dans une époque qui ne l’est pas. Avec l’actrice Hailee Steinfeld qui interprète Emily Dickinson nous sommes également plongés dans la tête de la poétesse : très rêveuse, nous parcourons ses pensées avec une touche d’éléments fantastiques. Cet aspect donne encore plus de charme à cette série.

Pour faire le parallèle avec la réalité de la vie d’Emily Dickinson un épisode supplémentaire est proposé afin d’avoir un support documentaire à la fiction. On se rend compte que les éléments historiques récoltés par la réalisatrice ont fortement inspirés cette série. Bien sûr, la série Dickinson ne correspond pas en intégralité à la vie au XIX ème siècle ni à celle de la poétesse. Le tournant artistique fait en apportant une certaine modernité peut être mal perçu pour certains, mais donner une touche d’originalité pour d’autres. On peut voir danser les acteurs sur une musique du XXIème en robe de salon, se trémousser comme les jeunes d’aujourd’hui dans une réception, voir clairement Emily Dickinson dans une relation amoureuse avec son amie et belle sœur Susan – alors que nous n’avons pas de preuve exacte de cet amour. Ce tournant est réalisé afin d’attirer les jeunes générations à s’intéresser à ce personnage mais c’est aussi l’envie de dépeindre Emily Dickinson telle qu’elle était : en avance sur son temps.

Outre la vie d’Emily Dickinson, nous faisons face aux problématiques américaines de l’époque : le patriarcat, la nécessité de se marier et de s’occuper du foyer – qu’Emily Dickinson refusa toute sa vie -, et la ségrégation raciale.

Bande annonce de la série Dickinson

Les poèmes d’Emily Dickinson

Les poèmes d’Emily Dickinson sont mis en avant à chaque épisode. La réalisatrice imagine comment les premiers mots lui viennent en tête, l’engouement qu’elle éprouve à l’idée de créer ce nouveau poème, son désir intense de l’écrire à tout prix, maintenant. La passion déborde et cela se ressent. Les poèmes se construisent tout au long de l’épisode, et sont lus et écrits à l’écran. On découvre, pour celles et ceux qui ne les ont pas encore lu, la beauté de ses écrits.

L’espoir est la créature avec des ailes –

Qui se perche dans l’âme –

Et chante l’air sans les paroles –

Et ne s’arrête jamais. –

Emily Dickinson

Le mot de la fin

Cette série est un vrai bijou pour découvrir la poétesse américaine. Pour aller encore plus loin nous vous conseillons l’œuvre Poésies complètes en édition bilingue français-anglais des Editions Flammarion. C’est aussi une belle idée de cadeau pour les fêtes !

« Celle que ses proches surnommaient la « poétesse à demi fêlée » ou la « reine recluse » n’avait qu’une obsession : écrire – elle a laissé des milliers de lettres et de poèmes. Ironie de l’histoire : sur les deux mille poèmes ou presque que nous lui connaissons, six seulement furent publiés de son vivant. Les autres ne furent découverts qu’à sa mort.

L’œuvre poétique complète d’Emily Dickinson était jusqu’à présent inédite en France : cette traduction par Françoise Delphy, fondée sur l’édition définitive des poèmes de Dickinson publiée aux États-Unis en 1999, entend donner à découvrir au public français, en version intégrale et bilingue, la poésie de cet écrivain hors du commun. »