logo-Lire-en-short

La saison des shorts approche !!!

Shorts, jupes, tongs, bermudas, barboteuses, « Lire en short » se met en scène et invite les plus jeunes à découvrir ou redécouvrir le doux plaisir de lire !

Une manifestation pour que la lecture vienne à la jeunesse… telle est l’ambition de « Lire en short » ; une initiative destinée à promouvoir le livre auprès des jeunes lecteurs.

Le concept est plutôt alléchant : 4 scènes nationales, 45 événements labellisés et plus de 1000 événements référencés dans toute la France du 17 au 31 juillet.

Enfants en vacances ou enfants ne pouvant pas partir, le livre viendra à eux : mer, campagne, villes… des centaines de projets itinérants leurs seront ainsi accessibles et leur permettront de découvrir le plaisir de lire : lire dans une cabane, lire à la lampe de poche…

Les idées sont nombreuses et mettent en valeur tous les acteurs de la vie littéraire, de l’éditeur à l’auteur, du libraire à la bibliothécaire.

Insuffler le plaisir de lire

Lire : un loisir à part entière

« Lire en short » a pour principale vocation d’insuffler aux plus jeunes le plaisir de lire. Ateliers d’écriture, lectures musicales, animations créatives, lectures à voix haute, pique-niques littéraires et spectacles interactifs… « Lire en short » rend honneur aux loisirs dans leur dimension littéraire.

Pour autant, le livre, ce si petit objet qui nous fait tant voyager n’est pas uniquement objet de divertissement. Il nous construit, il nous instruit. Par lui, c’est le monde dans sa complexité que nous découvrons. Grâce à lui, les plus petits apprennent à mieux grandir.

La littérature de jeunesse : une école de vie

« Lire en short » met en avant cette formidable littérature de jeunesse qui, nous l’oublions parfois, structure l’imaginaire des enfants et les accompagne dans leur appréhension du monde et des autres. La littérature de jeunesse a un rôle indéniable à jouer : résolument contemporaine, elle se fait l’écho des évolutions de la société.

Elle ouvre les portes du savoir, mais aussi celle de la magie, des petits bonheurs, de l’émerveillement.

Cette première édition de « Lire en short » m’apparaît fort prometteuse. Surtout, elle fait la part belle aux initiatives les plus folles !

Espérons qu’elles sauront apporter cette petite étincelle dans les yeux des plus jeunes : celle de l’émerveillement, celle des petits plaisirs qu’une lecture prodigue, celle également de se sentir plus fort dans un monde qui parfois nous semble bien trop grand.

Espérons également que la révolution numérique ne sera pas mise à l’écart de cette manifestation destinée à la jeunesse.

Le défi numérique

La lecture autrement

Le schisme entre supports numériques et papier ne rend pas justice au débat. Bien au contraire, il le sclérose et impose le statu quo.

Trop souvent, les sceptiques voient dans l’apparition de l’écran plat l’explication d’une crise de la lecture voire la disparition de cette « civilisation de la lecture » assimilée à tort au seul livre papier.

Or, cette explication minimaliste ne prend pas suffisamment en compte l’apparition des nouveaux modes de lecture et les opportunités que certains outils numériques créent pour elle.

Par exemple, le genre des keitai shousetsu (roman écrit sur portable) est né au Japon sous l’impulsion d’une jeunesse qui s’est mise à lire des mangas sur des téléphones portables alors même qu’on la croyait désormais hermétique à la lecture.

Loin de faire mourir l’envie de lire, le numérique crée parfois de nouvelles opportunités : les encyclopédies tout comme les dictionnaires de médecine et les ouvrages nécessitant une actualisation permanente des données profitent ainsi grandement de la révolution numérique. Le savoir est ainsi conservé et il n’en est pas moins consulté.

Des opportunités pour réinventer le secteur du livre

Surtout, le livre papier n’est pas voué à disparaître au profit du support numérique. Vouloir sans cesse les ériger en ennemis : tel est le véritable danger !

Certes, le secteur du livre devra sans nul doute se décider à se transformer afin que le support numérique ne soit plus seulement considéré comme cette menace économique terrifiante qui rendrait caduc la galaxie Gutenberg.

Le numérique est une opportunité pour l’industrie du livre pour se réinventer et sortir, nous l’espérons, d’un statu quo trop longtemps imposé par les plus grands pontes de l’édition.

Collibris, en tant qu’acteur à part entière de la scène numérique et littéraire francophone, observe le débat de très prêt et n’attend qu’une seule chose : du mouvement, des évolutions et la fin de cette antinomie néfaste et stérile entre le numérique et le papier.

Souhaitons donc que la manifestation « Lire en short » soit à la hauteur de nos espérances et que les plus jeunes se voient épargner ce schisme navrant entre supports numériques et papier !

Pour découvrir tous les événements « Lire en short » dans votre région et dans toute la France : Cliquez ici

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

Sélection d’Halloween spéciale sorcellerie

Les mois défilent et nous sommes déjà fin octobre ! A quelques jours d’Halloween, on prépare notre pile à lire pour…

Lire plus
Interview Angélina Delcroix

Angélina Delcroix est l’auteure de Polars et a notamment été remarqué par la communauté Collibris avec ses derniers romans Ne…

Lire plus
Une nouvelle maison d’édition fait son entrée !

Une nouvelle maison d’édition fait son entrée dans le monde du livre, il s’agit de la Maison d’édition Drakkar !…

Lire plus