viviane-hamy

La Rentrée Littéraire 2016 aux Editions Viviane Hamy !

Aujourd’hui, je vous propose de poursuivre notre tour d’horizon des programmes de cette rentrée littéraire avec les éditions Viviane Hamy.

J’espère que vous y trouverez quelques pépites… comme par exemple Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Tavares, que je n’ai pas manqué d’ajouter à ma liste de souhaits Collibris !

N’hésitez pas à faire de même en cliquant sur la photo de couverture du ou des livres qui vous intéressent !

* * * * * * * * * *

Un dangereux plaisir de François Vallejo (25 août – EAN : 9782878583144)

9782878583144

En dépit de la nourriture que ses parents lui imposent et qu’il rejette avec constance, Élie Élian s’attarde à l’arrière du restaurant qui s’est ouvert dans son quartier. Les gestes qu’il observe, les effluves dont il se délecte sont une révélation : il sera chef-cuisinier. Son passage dans l’établissement de la veuve Maudor sera déterminant. Elle l’initie à l’amour fou et lui offre d’exercer son incroyable génie culinaire. Puis ses errances dans un Paris en proie aux émeutes le mèneront jusqu’au Trapèze, le restaurant où son destin de magicien des sens, des goûts et des saveurs s’accomplira.

Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Tavares (15 septembre – EAN : 978-2878583175)

978-2259243285

Tel un domino, chaque personnage que l’on rencontre à la fin d’un chapitre est le protagoniste du suivant. Tout commence avec Aaronson, qui un jour décide de changer le parcours de son jogging et meurt fauché par la voiture d’Ashley qui va alors rencontrer Brauman et ainsi de suite jusqu’à l’arrivée du héros principal : Matteo, celui qui a perdu son emploi.

Le hibou de Nissim Aloni (29 septembre – EAN : 978-2878583052)

978-2259243285

Dans un petit village de Palestine – avant la fondation de l’État d’Israël –, des patrouilles circulent pour faire respecter le couvre-feu car le monde est en guerre. Au même endroit, un hibou millénaire se cache sous les toits des Kabili. Les enfants prétendent que celui-ci jette un sort à quiconque ose l’approcher de trop près : en croisant son regard, un homme serait devenu aveugle. Le jeune héros de ce livre, surnommé Edirne, y voit, quant à lui, une aubaine pour appâter et surprendre la petite fille qui habite non loin de là. La nuit, des cris étranges en provenance du fournil de monsieur Sasson déchirent le silence. Mais c’est l’histoire du soldat turc d’Edirne qui hante tous les esprits. Court-il encore vers les positions ennemies alors que sa tête a été arrachée par une bombe ?

Le héros, âgé de 12 ans, habite un quartier populaire au sud de Tel-Aviv. Pour ses camarades et lui, la guerre n’est qu’une voix lointaine qui se cache derrière le bouton vert lumineux du poste de radio. Et si le monde risque d’imploser demain, ce n’est pas franchement à cause de la guerre…

* * * * * * * * * *

N’hésitez pas à consulter nos autres éditos dédiés à cette rentrée littéraire 2016.

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

Sélection livresque spéciale automne

Dans notre dernier challenge de lecture saisonnier nous vous proposons une catégorie sur le thème des saisons : Automne, Halloween,…

Lire plus
Aperçu de notre sélection livresque d’octobre et novembre

L’équipe du Ptit Colli souhaite vous donner un petit aperçu des livres de la sélection des box Le Ptit Colli. Cette…

Lire plus
Lecture commune de Septembre : roman de jeunesse

Le mois de Septembre était marqué par la rentrée 2021. Avec le club de lecture, « Le Ptit club des lecteurs »,…

Lire plus