Le Blog Collibris

La Rentrée Littéraire 2016 aux Editions P.O.L !

Aujourd’hui, penchons-nous sur la rentrée littéraire des éditions P.O.L. avec une présentation de chacun des 5 romans qui seront publiés d’ici deux mois.

Et comme d’habitude, un résumé accompagne chacune des oeuvres et en un clic sur la photo de couverture, vous pouvez les ajouter à votre liste de souhaits Collibris !

* * * * * * *

Double nationalité de Nina Yargekov (8 septembre – EAN : 9782818040379)

978-2259243285

Vous vous réveillez dans un aéroport. Vous ne savez pas qui vous êtes ni où vous allez.  Vous avez dans votre sac deux passeports et une lingette rince-doigts. Vous portez un diadème scintillant et vous êtes maquillée comme une voiture volée. Vous connaissez par coeur toutes les chansons d’Enrico Macias. Vous êtes une fille rationnelle. Que faites-vous ?

À partir de cette amnésie s’agit-il de s’inventer une vie ? de la reconstituer ? Et s’il s’agissait de deux vies, en fait ? Car c’est, comme son titre l’indique, cela le sujet de ce nouveau roman de Nina Yargekov : comment se débrouiller de deux cultures, deux langues, deux sensibilités, comment, de fait, mener une double vie alors qu’on voudrait beaucoup, même facétieuse et indisciplinée n’être qu’une ? Mais, à l’inverse, comment supporter que le pays dans lequel on semble vivre se prépare à l’adoption d’une loi interdisant la double nationalité ?

Amours sur mesure de Mathieu Bermann (18 août – EAN : 978-2818040850)

978-2259243285

Le héros de cette histoire, de ces histoires, aime à tout va : Lisa depuis des années, Valentin rencontré il y a peu dans un train, et tel garçon éphémère dont il ne connaît pas le prénom, peut-être d’autres encore. C’est une chance d’aimer ainsi, et quoi que veuille dire aimer, pourquoi s’en priver ? Un seul verbe pour une réalité à chaque nouvelle fois ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. Il y a des nuances, bien sûr, mais il embrasse, ce verbe, tout d’un même élan : amitié, amour, affection, plan cul, fraternité élective…Et que dire des entre-deux si plaisants ? Cependant n’est-ce pas un leurre que de voir de l’amour partout ? Une défaite maquillée en victoire ? Si aimer possède un charme indéniable, être aimé n’est pas mal non plus. Un homme apparaît dans la vie de Lisa : faut-il s’en inquiéter, être triste ? D’un autre côté, fait-on le bon choix en renonçant à coucher avec Valentin qui en a peut-être envie lui aussi ?

Les premières fois de Santiago H. Amigorena (18 août – EAN : 9782818040430)

https://www.collibris-app.com/books/B204D657-9312-4617-A252-35A8777B3778

Tout ce que nous découvrons adolescent, tout ce que nous n’avons jamais senti, jamais craint, jamais espéré, jamais fait, mais aussi tout ce qu’enfants nous avons déjà senti, déjà craint, déjà espéré, déjà fait, nous le percevons alors comme une première fois. Et la puissance précise de comprendre que ce sont des premières fois s’accompagne de la puissance infinie – qui n’existe qu’à cet âge béni – de croire qu’il y en aura d’autres, innombrables ; que chaque première fois sera suivie d’autres fois – qui ne seront pas premières mais qui, croyons-nous alors, nous procureront autant de plaisir, nous feront autant souffrir.

Les yeux noirs de Frédéric Boyer (18 août – EAN : 978-2818040324)

978-2259243285

Un petit garçon a dû faire une rencontre si troublante qu’il doit, devenu adulte, en raconter l’oubli. C’est ainsi l’histoire d’un souvenir perdu qu’il va tenter de raconter, avec tout ce qui, imprévisible, remonte avec. Il n’y a de revenants qu’eux, les souvenirs. Le narrateur fait l’expérience de cette possession imaginaire des souvenirs. Nous pensons qu’ils nous appartiennent, qu’ils sont nôtres, tandis que ce sont eux qui nous possèdent. Le récit devient une opération de délivrance, d’aveu au sens que donnait à ce mot saint Augustin (confessio). Et d’autant plus qu’il ne parle que d’une chose : l’amour. Sa révélation, son apprentissage, ses errements et ses erreurs, ses folies et sa misère.

La vie est faite de ces toutes petites choses de Christine Montalbetti (18 août – EAN : 978-2818039939)

978-2259243285

Avez-vous jamais pensé à remercier vos spaghettis de se tenir aussi sagement dans votre assiette au lieu d’onduler en manières de petits serpents jaunes tout autour de vous ? À éprouver de la reconnaissance pour l’eau qui, sortant de votre pomme de douche, se laisse docilement diriger vers votre corps qu’elle asperge agréablement ? La gravité, je vous l’accorde, est cause que nous tombons, ou que se brisent, hélas, des objets auxquels nous tenons ; mais elle retient avec bonheur nos semelles à la croûte terrestre, et organise gentiment le monde autour de nous. Là-haut, une fois gagnée l’impesanteur, les choses en vont bien autrement. En juillet 2011, la dernière navette habitée s’élève dans le ciel de Floride. Elle emmène Sandra, Fergie, Doug et Rex vers la Station spatiale internationale. La dernière mission d’Atlantis, comme si vous y étiez.

* * * * * * * * * * *

Ma liste de souhaits vient une nouvelle fois de s’étoffer avec l’ajout de La vie est faite de ces toutes petites choses de Christine Montalbetti.
Et vous ? Quelles oeuvres avez-vous choisi ?