Le Blog Collibris

La Rentrée Littéraire 2016 aux Editions L’Iconoclaste

Alors que le bal ouvrira le 17 août 2016, la rentrée littéraire commence à faire parler d’elle et déjà on se demande ce qu’on sera amené à lire cet automne.

560 romans français et étrangers seront publiés en l’espace d’un mois. Nous aurons donc l’embarras du choix… trop sans doute.

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir sur les sorties littéraires prévues aux éditions L’Iconoclaste.

Comme d’habitude, un résumé accompagne chacune des oeuvres afin que vous puissiez vous faire une petite idée du propos de celles-ci.

Peut-être les titres de certains livres se retrouveront dans votre liste de souhaits Collibris… Après tout, c’est aussi à cela que sert votre bibliothèque virtuelle accessible directement sur votre smartphone : gérer votre liste de souhaits et ainsi garder une trace de toutes vos envies littéraires.

Alors si l’envie vous prend, cliquez sur les couvertures des livres qui vous interpellent et ajoutez-les à votre liste de souhaits Collibris 😉

Littérature

Dans l ’attente de toi d’Alexis Jenni (7 septembre – 9791095438199)

978-2330066574

Écrivain en quête de mots pour dire le plaisir du toucher, Alexis Jenni est allé chercher des images du côté de la peinture. Dans les tableaux qui le troublent, chez les peintres qui parlent à son corps et à son désir. Il raconte ces détails qui attirent irrésistiblement sa main : les fesses de Maria Boursin chez Bonnard, les étoffes sensuelles de Poussin, les chairs tendres de Fragonard, le blanc crémeux que Picasso pose sur la joue de Jacqueline, le mouvement fébrile des corps enlacés chez Bacon… Enchevêtrant lettres d’amour à sa bienaimée et plongées intimes dans la vie de ces artistes devenus amis, il cherche à cerner au plus près cette beauté qu’il regarde, sent, écoute, touche et goûte.

Carnet d’un imposteur d’Hugo Horiot (21 septembre – 9791095438182)

978-2330066574

Après un récit très remarqué sur son enfance en autisme (L’Empereur, c’est moi en 2013), Hugo Horiot raconte son passage à l’âge adulte. Contraint de s’adapter aux normes, il joue sur scène et dans la vie, faisant de la comédie son métier et son échappatoire. Chapitre après chapitre qui sont autant de flashs bouleversants, il révèle dans une violence retenue sa difficulté à être et à s’adapter au monde.

Aimer l ’amour, l ’écrire d’Antoine Compagnon – En coédition avec la BNF (12 octobre – 9791095438212)

978-2330066574

Tout semble indiquer que l’on n’aimerait pas autant si l’on n’avait pas appris l’amour dans les livres, dans les mots et les phrases de la littérature, le rythme de l’alexandrin, le style du roman. À l’orée d’une anthologie des plus belles pages d’amour conservées à la BNF, Antoine Compagnon raconte à travers les poèmes, lettres et fragments les mille et une facettes du sentiment amoureux au crible de l’écriture, de l’amour fugitif à l’amour rêvé, fantasmé ou imaginé. De Victor Hugo à Annie Ernaux, en passant par Baudelaire, Rimbaud, Gide, Radiguet, Aragon, Eluard, Barthes… sont réunies et reproduites ici (pour la première fois en fac-similés) certaines des plus belles pages de la littérature française.

Histoire / Beaux livres

À la table des diplomates sous la direction de Laurent Stefanini , ancien chef du protocole de la République française (5 octobre – 9791095438236)

978-2330066574

La France et le monde racontés à travers vingt grands repas commentés par des historiens de renom. En parallèle, des grands chefs d’aujourd’hui décrivent ces menus avec leur regard de
gastronome et revisitent la recette d’un des plats du menu de l’époque. Entre passé et présent, le lecteur découvre l’histoire du « repas à la française » (inscrit au patrimoine de l’Unesco) et de quelle manière ce savoir-faire culinaire a joué un rôle – parfois fondamental – dans les événements qui ont fait notre histoire et dans le rayonnement de la France à travers le monde.

Comme un Allemand en France d’Aurélie Luneau, Stefan Martens et Jeanne Guérout (12 octobre – 9791095438205)

978-2330066574

Ce livre est une aventure. Il a été constitué à partir des milliers de lettres et journaux, photographies personnelles et dessins, conservés dans les archives fédérales et locales allemandes. Des
hommes et quelques femmes écrivent à leur famille, rédigent des poèmes ou tiennent des journaux intimes. En 1940, tous sont fiers d’appartenir à une nation victorieuse. Pourtant, au fil des mois et des années, l’incertitude comme la lassitude semble gagner. Peu à peu, le soldat vainqueur de 1940 s’efface devant l’homme enserré par le doute. Face à ce matériau spécifique pour l’Histoire, qui peut parfois heurter, il nous fallait un double regard, celui d’une historienne française, celui d’un historien allemand, démarche qui donne à ces lettres de soldats pétris d’un bagage culturel germanique spécifique, une toute autre dimension.

Présumées coupables sous la direction de Pierre Fournié (conservateur général du patrimoine aux Archives nationales), préface d’Elisabeth Badinter – En coédition avec les Archives nationales (19 octobre – 9791095438229)

978-2330066574

Le livre d’une exposition majeure qui se tiendra aux Archives nationales du 29 novembre au 27 mars. Sorcières, empoisonneuses, infanticides, pétroleuses de la Commune de Paris ou femmes
tondues de la Libération… De nombreux documents, reproduits pour la première fois, rendent la parole à ces femmes que l’Histoire a bâillonnées pour avoir enfreint les règles. Derrière la froideur de la procédure judiciaire se dessinent les figures de femmes condamnées avant même d’avoir été jugées. Aux côtés de nombreuses anonymes, des condamnées plus célèbres comme Jeanne d’Arc, Louise Michel, Violette Nozière ou Arletty.

* * * * * * * * * * *

N’hésitez pas à consulter nos autres articles dédiés à la rentrée littéraire 2016 🙂