Le Blog Collibris

La Rentrée Littéraire 2016 aux Editions Flammarion

Cette semaine, place au programme des éditions Flammarion.

Une rentrée relativement légère avec, entre autres, deux premiers romans dont Vivre près des tilleuls, un récit sur l’impossible deuil d’une mère, signé le collectif Ajar.

J’intègre également dans ma liste de souhaits Collibris Soyez imprudents les enfants, le texte le plus personnel de Véronique Ovaldé et Repose-toi sur moi de Serge Joncour.

Maintenant, à votre tour de remplir votre liste de souhaits Collibris !

* * * * * * * *

Littérature Française

Repose-toi sur moi de Serge Joncour (17 août – EAN : 9782081306639)

9782081306639

Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n’ont rien en commun si ce n’est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s’en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l’intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l’égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.

Soyez imprudents les enfants de Véronique Ovaldé (17 août – EAN : 9782081389441)

9782081389441

.

« Soyez imprudents les enfants », c’est le curieux conseil qu’on a donné à tous les Bartolome lorsqu’ils n’étaient encore que de jeunes rêveurs – et qui explique peut-être qu’ils se soient aventurés à changer le monde.

« Soyez imprudents les enfants », c’est ce qu’aimerait entendre Atanasia, la dernière des Bartolome, qui du haut de ses 13 ans espère ardemment qu’un événement vienne bousculer sa trop tranquille adolescence.

Ce sera la peinture de Roberto Diaz Uribe, découverte un jour de juin au musée de Bilbao. Que veut lui dire ce peintre, qui a disparu un beau jour et que l’on dit retiré sur une île inconnue ? Atanasia va partir à sa recherche, abandonner son pays basque natal et se frotter au monde. Quitte à s’inventer en chemin.

Babylone de Yasmina Reza (31 août – 9782081375994)

9782081375994

.

« Il est contre un mur, dans la rue. Debout en costume cravate. Il a les oreilles décollées, un regard effrayé, des cheveux courts et blancs. »

Premiers romans

Vivre près des tilleuls de L’AJAR (17 août – EAN : 9782081389199)

9782081389199

Vincent König est le dépositaire des archives de l’écrivaine suisse Esther Montandon. En ouvrant par hasard une chemise classée « factures », il découvre des dizaines de pages noircies, qui composent un récit intime.
Esther a donc tenu un « journal de deuil », dans lequel elle a pour la première fois évoqué la mort de sa fille Louise et l’aberrante « vie d’après ».
Les souvenirs comme les différents visages de la douleur s’y trouvent déclinés avec une incroyable justesse. Ces carnets seront publiés sous le titre Vivre près des tilleuls.

L’année la plus longue de Daniel Grenier (17 août – EAN : 9782081390355)

9782081390355

« La date la plus importante de l’univers était le 29 février. Parce qu’elle permettait de vivre éternellement. » Thomas Langlois, né comme son aïeul Aimé Bolduc une année bissextile, ne fête son anniversaire qu’une année sur quatre. Mais est-il pour autant, comme l’espère vivement son père, promis au même destin que son ancêtre qui, lui, ne vieillissait que d’une année tous les quatre ans ?

En suivant les vies de ces deux personnages d’exception, L’année la plus longue traverse, de Chattanooga à Montréal, des Great Smokies aux monts Chic-Chocs, près de trois siècles d’histoire. De la prise de Québec par les Britanniques en 1760 au 11 Septembre 2001, de la capitulation des Indiens au combat des Noirs-Américains, c’est l’âme de l’Amérique tout entière qui s’invite et s’anime dans cette fresque épique et familiale.

Littérature étrangère

Le Vieux Saltimbanque de Jim Harrison (7 septembre – EAN : 9782081313101)

9782081313101

Dans l’avant-propos de ce dernier livre publié début mars 2016 aux états-Unis, moins d’un mois avant sa mort, Jim Harrison explique qu’il a décidé de poursuivre l’écriture de ses mémoires sous la forme d’une fiction à la troisième personne afin d’échapper à l’illusion de réalité propre à l’autobiographie.
Souvenirs d’enfance, mariage, amours et amitiés, pulsions sexuelles et pulsions de vie passées au crible du grand âge, célébration des plaisirs de la table, alcools et paradis artificiels, Jim Harrison, par la voix d’un écrivain en mal d’inspiration, revient sur les épisodes les plus saillants de sa vie.

I love Dick de Chris Kraus (24 août – EAN : 9782081386785)

9782081386785

C’est l’histoire d’une femme qui devient folle, folle amoureuse d’un homme prénommé Dick qu’elle n’a rencontré qu’une seule fois en compagnie de son mari. Pour tenter de composer avec cette obsession elle choisit d’écrire à cet homme. Par jeu ou par défi, son mari décide de lui écrire à son tour.
De cette situation triangulaire insolite, Chris Kraus tire une méditation subversive sur la place des femmes dans le couple et dans le monde d’aujourd’hui. Elle pousse l’exploration du désir féminin à son comble, nous entraîne dans les tréfonds d’une quête acharnée qui la conduit à traverser l’Amérique et à faire chemin seule, dans l’espoir d’une possible renaissance.

Essais littéraires

Comment écrire sa thèse de Umberto Eco (31 août – EAN : 9782081380516)

couverture_fictive_2

Voici l’un des premiers livres publiés par Umberto Eco en Italie, dans les années 1970.
écrit pour ses étudiants, il rassemble les conseils qu’il souhaitait, en pédagogue passionné par l’enseignement, leur transmettre.
Mais comme tous les textes de Eco, ce livre n’est pas qu’un guide ; c’est aussi un merveilleux manifeste pour défendre la recherche en littérature comme en sciences humaines.

À la recherche de Robert Proust de Diane de Margerie (14 septembre – EAN : 9782081342163)

9782081342163

Robert Proust est né deux ans après Marcel que l’on prenait pourtant souvent pour le cadet tant il arborait un air souffreteux.
Il est frappant de constater que le lien fraternel disparaît tout à fait dans la Recherche où Marcel devient fils unique.
Robert est absent de l’oeuvre de Proust, purement et simplement remplacé par Marcel dans nombre de scènes familiales remémorées.

Ceci n’est pas une ville de Laure Murat (7 septembre – EAN : 9782081377080)

9782081377080

Bienvenue à Los Angeles, LA, ville-monde, grande comme treize fois Paris. Laure Murat y vit depuis douze ans, et enseigne la littérature française à l’université de Californie-UCLA.

* * * * * * * * * *

Maintenant, reste à savoir quels livres intégreront prochainement votre Pile à Lire Collibris 😉