Le Blog Collibris

La Rentrée Littéraire 2016 aux Editions de la Table Ronde !

Poursuivons notre cycle d’Editos consacrés à la rentrée littéraire avec le programme des éditions de la Table Ronde.

Et parce qu’on ne change pas les bonnes habitudes, si vous souhaitez rajouter l’un de ces romans à votre liste de souhaits Collibris, cliquez simplement sur la couverture du livre et le tour est joué 😉

* * * * * * * * * *

Deux remords de Claude Monet de Michel Bernard (18 août – ISBN : 9782710380702)

9782710380702

«Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’État le don desNymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il fit ajouter une ultime condition au contrat : l’État devait lui acheter un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, et l’exposer au Louvre. À cette exigence et au choix de ce tableau, il ne donna aucune explication. Deux remords de Claude Monet raconte l’histoire d’amour et de mort qui, du flanc méditerranéen des Cévennes au bord de la Manche, de Londres aux Pays-Bas, de l’Île-de-France à la Normandie, entre le siège de Paris en 1870 et la tragédie de la Grande Guerre, hanta le peintre jusqu’au bout.»
Michel Bernard.

Les Forêts de Ravel de Michel Bernard (18 août – ISBN : 9782710379980)

9782710379980

«Quand Ravel leva la tête, il aperçut, à distance, debout dans l’entrée et sur les marches de l’escalier, une assistance muette. Elle ne bougeait ni n’applaudissait, dans l’espoir peut-être que le concert impromptu se prolongeât. Ils étaient ainsi quelques médecins, infirmiers et convalescents, que la musique, traversant portes et cloisons, avait un à un silencieusement rassemblés. Le pianiste joua encore la Mazurka en ré majeur, puis une pièce délicate et lente que personne n’identifia. Son doigt pressant la touche de la note ultime la fit longtemps résonner.»

The Girls de Emma Cline (25 août – ISBN : 9782710376569)

9782710376569

Le Nord de la Californie, à l’époque tourmentée de la fin des années 1960. Evie Boyd a quatorze ans, elle vit seule avec sa mère, que son père vient de quitter. Fille unique et mal dans sa peau, elle n’a que Connie, son amie d’enfance. Mais les deux amies se disputent dès le début de l’été qui précède le départ en pension d’Evie. Un après-midi, elle aperçoit dans le parc où elle est venue traîner, un groupe de filles dont la liberté, les tenues débraillées et l’atmosphère d’abandon qui les entoure la fascinent. Très vite, Evie tombe sous la coupe de Suzanne, l’aînée de cette bande, et se laisse entraîner dans le cercle d’une secte et de son leader charismatique, Russell.

Charming Billy de Alice McDermott (8 septembre – ISBN : 9782710381211)

9782710381211

«Tout le monde l’aimait. Si vous l’aviez connu, vous aussi vous l’auriez aimé.»
Après l’enterrement de Billy Linch, ses amis et sa famille se réunissent dans un bar du Bronx pour évoquer les bons moments passés ensemble. Ils redécouvrent le plaisir de boire un verre alors que l’alcool était devenu un vrai problème dans la vie de Billy. Sa veuve, Maeve, est là. Elle a toujours veillé sur Billy et chacun admire son courage. Mais personne ne peut évoquer Billy sans penser à cette jeune jeune Irlandaise. Car un été, à Long Island, il y a si longtemps, il est tombé éperdument amoureux de la jeune Eva. Il voulait l’épouser, elle est retournée en Irlande. Malgré sa promesse, elle n’est jamais revenue. Dennis, le cousin de Billy, n’a pas osé avouer la vérité. Il a préféré lui dire qu’elle était morte d’une pneumonie.

Le Prince des cravates de Lucien Daudet (22 septembre – ISBN : 9782710379812)

9782710379812

Autour de Lucien Daudet, tout le monde écrit ou presque. Son père (Alphonse), sa mère (Julia), son oncle (Ernest), son frère (Léon)… Rue
de Bellechasse, dans leur appartement, se tient tous les jeudis un salon où l’on croise le gratin artistique, notamment littéraire, de cette fin du dix-neuvième siècle. Lucien attendra ses quinze ans pour y être admis. Il est alors, pour reprendre les mots de son père, «un grand beau garçon, un peu trop « chic » mais très tendre» ou, aux dires de Jules Renard, «un beau jeune garçon frisé, lingé, pommadé, peint et poudré». Ainsi, ce n’est guère étonnant si Marcel Proust tombe sous son charme en 1893 lorsqu’il vient pour la première fois aux «jeudis» des Daudet.
En 1896, il est présenté à l’impératrice Eugénie, au Cap Martin. Séduite par ses manières, sa beauté et sa conversation, la souveraine exilée en fait son jeune homme de compagnie. Cette expérience va l’ouvrir au grand monde, combler son goût du faste, de l’étiquette, sa passion des titres et sans doute lui inspirer la nouvelle Le Prince des cravates, parue pour la première fois en 1908 dans le Mercure de France.

* * * * * * * * * * *

Maintenant, reste à savoir quels livres intégreront prochainement votre Pile à Lire Collibris ?