Le Blog Collibris

Jeu concours spécial Fête des mères avec les éditions Métailié !

Bonne fête ma petite maman !!!

II est bien loin le temps où nous offrions des colliers de perles bien trop lourds, de magnifiques coeurs en pâte à sel et autres merveilleuses créations personnelles !

Nos mamans étaient les premières admiratrices de nos talents d’artistes ! Il faut dire que nous mettions tout notre coeur pour les gâter et les épater !

Aujourd’hui, l’envie de leur faire plaisir est toujours aussi vivace mais nos cadeaux, eux, sont pour le moins très différents 😉

Toujours est-il que cette année, nous avons trouvé le cadeau idéal pour toutes les mamans !

En partenariat avec les éditions Métailié, nous organisons un petit concours fort sympathique intitulé la roue de la chance !

Il se déroulera le weekend du 28 au 29 mai et vous permettra de remporter… des livres bien sûr ! Et oui, on ne se refait pas 😉

Ces livres justement, parlons-en.

* * * * * * * * * *

Nous avons décidé de mettre à l’honneur deux auteurs;

Le premier est magistrat. C’est aussi l’un des écrivains de roman noir les plus importants d’Italie. Grande signature de la presse, homme de télévision apprécié, il est l’auteur de  Romanzo criminale, La saison des massacres, La forme de la peur, Le Père et l’étranger et Les Traîtres.

Avez-vous deviné de qui il s’agit ?

Peut-être son visage vous en dira un peu plus :

Giancarlo-DE-CATALDO

©Daniel Mordzinski

Il s’agit bien sûr de Giancarlo De Cataldo !

Son dernier roman Suburra est sorti le 7 janvier 2016 aux éditions Métailié. Traduit par Serge Quadruppani, il a été co-écrit avec Carlo Bonini, journaliste d’investigation à La Repubblica, et grand connaisseur des dessous politiques et policiers italiens, il a d’ores et déjà été adapté au cinéma par Stéfano Sollima (Gomorra et Romanzo Criminale tv).

La presse ne tarit pas d’éloges sur ce roman :

« Le plaisir du polar, à l’état pur. » François Forestier – L’OBS.

« Dans le droit fil de ses précédents romans, le juge romain De Cataldo, épaulé par le journaliste d’investigation de La Republica Carlo Bonini, nous offre avec cet impressionnant polar, une sidérante plongée dans l’univers criminel actuel de la capitale italienne. » Philippe Blanchet – LE FIGARO MAGAZINE.

« Suburra est aussi ambitieux que l’était Romanzo criminale. Il y a dans ce livre de la politique, du rythme et du nerf, des psychopathes et des personnages madrés et, surtout, une grande intelligence. » Entretien avec Macha Séry – LE MONDE DES LIVRES.

Et l’éditeur, qu’en dit-il ?

suburra

.

« Samouraï, ex-leader fasciste devenu gangster, est sur le point de réaliser le couronnement de sa carrière criminelle : piloter en sous-main un gigantesque projet immobilier prévoyant la bétonisation du territoire, du bord de mer jusqu’à la capitale. Pour cela, il lui faut maintenir à tout prix la paix entre les différentes mafias qu’il fédère : Calabrais, Napolitains, Gitans… Il s’appuie aussi sur les réseaux de Malgradi, politicien priapique et véreux. Mais une nuit de débauche tourne mal et la pagaille et les règlements de comptes s’installent.

Samouraï voit se dresser contre lui un ex-disciple, Marco Malatesta, désormais à la tête d’une unité d’élite de carabiniers. À ses côtés Michelangelo, procureur pianiste de jazz, et trois femmes, Alba, collègue et ex-petite amie, Alice, son nouvel amour, blogueuse altermondialiste, et Sabrina, ex-pute, incarnation du bon sens populaire au pays de la gauche caviar médiatique.

Des salons chics aux gigantesques night-clubs de la périphérie où l’on mange, se drogue, tue et se prostitue avec une monstrueuse vitalité, De Cataldo et Bonini racontent les coulisses criminelles de Rome.

Dans ce récit dont l’actualité a mis en évidence la véracité documentaire jusque dans les moindres détails, De Cataldo démontre une fois encore qu’il a su tirer le meilleur parti des influences qu’il revendique, de Balzac à Ellroy en passant par Tarantino.

Ce roman a été adapté au cinéma par Stefano Sollima (Gomorra et Romanzo Criminale tv). »

Suburra est l’un des deux romans que nous mettons à l’honneur à l’occasion de notre jeu concours spécial fête des mères.

Et cerise sur les gâteau, il y aura 5 exemplaires mis en jeu, ce qui signifie : 5 heureux gagnants !

 

* * * * * * * * * *

Le second roman que nous souhaitons vous présenter à travers ce jeu concours est celui d’un auteur originaire d’Afrique centrale.

Considéré par sa famille comme la réincarnation du roi des habitants d’Osogbo, il est né au Nigéria et vit désormais à Londres où il travaille comme chef de projet.

Le 3 mars dernier il a publié son tout premier roman.

LeyeAdenle-300x460

.

J’ai le plaisir de vous présenter Leye Adenle , auteur de Lagos lady (Easy Motion Tourist en anglais – traduit par David Fauquemberg).

Lagos lady est un polar coup de poing, une plongée politique dans la bouillonnante capitale du Nigéria. Polar engagé, l’auteur y dénonce les violences exercées contre les femmes.

La presse en parle bien entendu et salue le travail de l’auteur pour son premier roman réussi !

« Charnel, violent, bourré de swing et d’humour, qui vous donne une furieuse envie de découvrir la ville de Fela. Bonté divine on n’a pas fini d’entendre parler de ce type. » Yann Plougastel – M LE MAGAZINE DU MONDE.

« Passant par toutes les strates d’une société nigériane détraquée, un polar à la fois pop et politique, horrifique et charnel dans la métropole la plus dingue d’Afrique. » Marguerite Baux – GRAZIA.

« Avec Lagos Lady, le jeune Nigérian Leye Adenle signe un polar engagé sur la condition des femmes à Lagos. Excellent ! » Entretien d’Elise Lépine – TRANSFUGE.

Et l’éditeur, qu’en dit-il ?
lagos-lady

.

« Mauvaise idée de sortir seul quand on est blanc et qu’on ne connaît rien ni personne à Lagos ; Guy Collins l’apprend à ses dépens, juste devant le Ronnie’s, où il découvre avec la foule effarée le corps d’une prostituée aux seins coupés. En bon journaliste, il aime les scoops, mais celui-là risque bien de lui coûter cher : la police l’embarque et le boucle dans une cellule surpeuplée, en attendant de statuer sur son sort.

Le sort, c’est Amaka, une splendide Nigériane, ange gardien des filles de la rue, qui, le prenant pour un reporter de la bbc, lui sauve la mise, à condition qu’il enquête sur cette vague d’assassinats. Entraîné dans une sombre histoire de juju, la sorcellerie du cru, notre journaliste à la manque se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère, tandis qu’Amaka mène la danse en épatante femme d’action au milieu des notables pervers.

Hôtels chics, bars de seconde zone, jungle, bordels, embouteillages et planques en tout genre, Lagos bouillonne nuit et jour dans la frénésie highlife ; les riches font tinter des coupes de champagne sur Victoria Island pendant que les pauvres s’entretuent à l’arme lourde dans les bas quartiers.

Un polar survolté et drôle qui plonge au cœur de la ville africaine à la vitesse d’un tir de kalachnikov. Le Nigéria n’a jamais été aussi près de Tarantino. »

5 exemplaires de Lagos Lady seront mis en jeu pour ce concours, ce qui signifie : 5 heureux gagnants !

Dans les prochains jours, vous découvrirez notre interview exclusive de Leye Adenle ! Ainsi, vous en apprendrez un peu plus sur cet auteur et sur son premier roman coup de poing !

* * * * * * * * * *

Je vous donne rendez-vous les 28 et 29 mai prochains pour célébrer ensemble la fête de toutes les mamans !

Vous l’aurez compris, 10 livres seront mis en jeu : 5 exemplaires de Suburra de Giancarlo De Cataldo et 5 exemplaires de Lagos Lady de Leye Adenle.

De quoi faire plaisir à bien des mamans !

fete-des-meres-news

.