Interview Maximin Gourcy

Interview Maximin Gourcy – Toutes les femmes de ma psy

Maximin Gourcy est un écrivain français originaire de Lyon. Maximin a toujours été passionné de lecture et d’écriture, ce qui l’amena à travailler dans le domaine de la propriété intellectuelle. Par la suite, il créa une maison d’édition de bandes-dessinées numériques. Aujourd’hui, Maximin publie son premier roman : Toutes les femmes de ma psy. Un roman de développement personnel assez différent de ceux qu’on a l’habitude de lire.

Interview de Maximin Gourcy

Maximin Gourcy

Bonjour Maximin, vous publiez aujourd’hui votre premier roman : qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Mes propres lectures, et les auteurs qui m’ont fait voyager, qui m’ont ému, qui m’ont transporté grâce à leurs mots. Je parle d’auteurs au sens large, car je lis de tout. Poésie, paroles, romans, bandes-dessinées. Et j’écris de tout, depuis l’enfance.

L’écrit à quelque chose de magique. Nous disposons tous des mêmes mots et de la même page blanche pour nous exprimer. Pourtant chaque histoire a le pouvoir de nous embarquer dans une expérience différente.

J’avais envie de raconter une histoire qui puisse faire vivre une expérience et émouvoir.

Vous travaillez avec Librinova pour vous aider dans l’édition numérique et la maquette imprimeur, mais vous avez réalisé l’autoédition de votre roman. Pourquoi avoir choisi d’autoéditer votre roman ?

Lorsque j’ai mis un point final à mon roman et que je suis entré en phase de relecture et de correction, j’ai tout de suite imaginé la couverture, la mise en page, la date de sortie, la promotion que je voulais mettre en place, le contact direct avec les lectrices et les lecteurs. Sans m’en rendre compte, j’étais déjà devenu auto-éditeur.

C’est une liberté incroyable, l’opportunité de prendre en mains le destin de son livre, et le mener là où on le souhaite. Mais je me suis vite aperçu que cela nécessite un certain cadre, notamment concernant la diffusion. Mes recherches m’ont conduit vers Librinova qui permet de totalement professionnaliser cette démarche d’auto-édition.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos démarches et les étapes de l’autoédition ?

Une fois le manuscrit finalisé, et la couverture réalisée, je les ai confiés aux équipes de Librinova qui se sont chargées de la mise en forme des versions numériques et papier, ainsi que de la diffusion sur toutes les plateformes et en librairie. C’est un confort absolu. Grâce à cela, je me suis totalement consacré à l’écriture et à l’élaboration du plan de promotion : lancement du site internet dédié (www.touteslesfemmesdemapsy.com), lancement de mon blog d’auteur (www.maximingourcy.com), services presse, animation des réseaux sociaux, création de marque-pages, flyers, participation à des évènements, etc… Je n’ai pas à me soucier de la diffusion du livre et je sais qu’il est disponible partout.

Librinova propose également de nombreux services complémentaires, notamment en partenariat avec Cultura. J’aurai d’ailleurs le plaisir de rencontrer les lectrices et les lecteurs le 30 novembre chez Cultura au Centre Commercial Quatre Temps de la Défense.

Quels ont été les éléments que vous avez le plus aimés dans votre expérience d’auto-éditeur ?

Le fait de pouvoir élaborer les moindres détails qui entourent le livre. J’avais cette envie de proposer un roman qui corresponde exactement à ce que j’imaginais, du récit jusqu’à la couverture.

Et passer par Librinova pour distribuer Toutes les femmes de ma psy constitue une réelle opportunité de le faire remarquer. La plateforme est en relation avec un grand nombre d’éditeurs qui peuvent solliciter la consultation des manuscrits qui attirent leur attention. Sans compter qu’à partir de 1.000 exemplaires vendus, Librinova propose alors une prestation d’agent littéraire.

Son premier roman : Toutes les femmes de ma psy

Parlons maintenant de votre premier roman, Toutes les femmes de ma psy : pouvez-vous nous le présenter ?

C’est un roman qui pose une question simple : pourquoi cherchons-nous encore le bonheur, alors que tous les conseils pour le trouver semblent avoir été écrits ?

Toutes les femmes de ma psy raconte l’histoire d’Arthur, un jeune homme qui approche de la trentaine, et qui a construit sa vie pour qu’elle corresponde à l’image de la vie heureuse parfaite. Il a la fâcheuse habitude de prodiguer des conseils de vie à son entourage, et pense que tout le monde devrait consulter. Sa meilleure amie, qui sombre dans la dépression et ne supporte plus ses conseils, va lui ordonner de montrer l’exemple s’il veut sauver leur amitié.

Arthur fera la rencontre d’une psychologue qui remettra en cause sa vision du bonheur, et bouleversera les rapports qu’il entretient avec toutes les femmes de sa vie.

Le parcours d’Arthur, le personnage principal, vous est-il familier ?

J’ai probablement deux points communs avec lui. Le goût pour les comédies musicales, et le fait d’avoir toujours été plus entouré de femmes que d’hommes. Mais je n’ai pas vécu ce qu’il traverse.

Je voulais placer Arthur dans une situation inextricable, qui le pousserait à porter un regard objectif sur ce qu’il a construit et à trouver les solutions à ses problèmes en lui-même. J’ai puisé dans mes émotions, dans mon vécu, dans mes rencontres, pour décrire ce qu’il pouvait ressentir et raconter son histoire de la manière la plus réaliste possible.

Il en va de même pour tous les personnages du livre. Je me suis servi d’éléments de ma vie pour leur donner de la texture. D’une certaine manière, ils ont tous un peu de moi en eux.

Quel(s) message(s) avez-vous voulu faire passer à travers ce roman ?

Dans ce livre, il y a beaucoup de dialogues. Je voulais mettre en scène des personnages qui se parlent mais ne dialoguent pas, qui s’entendent mais ne s’écoutent pas.

Je suis profondément passionné par les relations humaines et la psychologie. Et mes personnages sont tous enfermés dans leurs croyances, leurs principes, leurs idées préconçues sur la vie, sur l’amour. Ils doivent passer par le dialogue pour trouver les clés qui leur permettront d’avancer.

Je crois que le dialogue vrai, celui qui nous pousse à écouter l’autre plutôt qu’à chercher à lui répondre, est absolument indispensable. Sans oublier l’amour, car c’est un roman qui parle beaucoup d’amour.

La consultation d’un psychologue est-elle pour vous une étape dont nous avons tous besoin ?

Pas nécessairement. Et ce n’est pas le message du livre. Je ne suis d’ailleurs pas tendre avec la thérapie lorsqu’elle ne s’inscrit pas dans un dialogue constructif. Les différentes tentatives d’Arthur pour trouver un thérapeute le montrent.

Je crois, en revanche, que nous avons tous besoin de remettre constamment en cause nos propres choix, de refuser l’ordre établi, et d’accepter que la vie est une entité en mouvement dans laquelle nous évoluons sans cesse.

Prendre le temps de porter un regard objectif sur soi, loin des selfies, de la pression sociale et des injonctions au bonheur, me semble essentiel. Et si cela doit passer par une thérapie, soit. Mais il n’y a pas de méthode universelle pour y parvenir.

Finalement, comment trouvons-nous le bonheur ?

En l’individualisant.

La publicité nous vend une vision uniforme du bonheur qui passe par une nouvelle voiture, un physique parfait, un sourire bien blanc, ou une vie de famille clichée. Ce n’est pas la réalité.

Pas plus que ce que l’on peut lire dans certains ouvrages de développement personnel, selon lesquels être heureux pourrait s’obtenir simplement en souriant aux gens dans la rue, ou en éloignant la tristesse et les contrariétés du quotidien. Le bonheur est trop souvent confondu avec un état de joie perpétuel.

Nous ne cherchons pas tous la même chose. Je pense que trouver le bonheur nécessite d’arrêter d’imiter les gens qui se disent heureux, et de prendre le temps de comprendre ses propres besoins.

Toutes les femmes de ma psy - Maximin Gourcy

Découvrez le premier roman de Maximin Gourcy aux Editions Libronova. Disponible à partir du 15 novembre 2019 !

 

Selon Arthur, tout le monde devrait consulter. Sauf lui. Pourtant, entre sa compagne qui ne le voit plus, sa mère qui le harcèle après l’avoir abandonné, une amitié qui s’étiole, son insatiable ennui au bureau, son aversion pour les hommes, le bug de l’an 2000, et son premier amour qui n’a jamais cicatrisé, il ne manque pas de problèmes à régler.Lorsque son amie, Sarah, dont le couple est au bord de l’implosion, lui ordonne de montrer l’exemple et de se lancer dans une analyse, Arthur cède. Sa rencontre avec une étonnante psychologue lui apprendra comment se connecter à ses émotions, et bouleversera les rapports qu’il entretient avec toutes les femmes de sa vie.

Boutondecouvrir

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

Le Ptit Colli du mois d’octobre 2019

En octobre, Le Ptit Colli vous a préparé une box avec de belles surprises à l’intérieur. Comme chaque mois, vous…

Lire plus
Règlement du jeu concours Syyrs – La Prophétie de Nokomis de Myriam Savary

Article 1 : Société organisatrice RS TECHNOLOGIES 809 136 716 dont le siège social est situé au 33, avenue du…

Lire plus
Concours Les Syyrs – La Prophétie de Nokomis de Myriam Savary

Myriam Savary remporte le Prix de l’Imaginaire 2019 Nouvelles Plumes / France Loisirs avec son roman Les Syyrs – La…

Lire plus