Le Blog Collibris

Géraldine Hary : auteure, illustratrice et éditrice !

Géraldine Hary a trouvé sa voie à l’âge de 30 ans en devenant auteure, illustratrice jeunesse, éditrice ainsi qu’artiste peintre.

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Géraldine dessine et lit. Elle se rappelle dans les moindres détails le premier album jeunesse emprunté à la bibliothèque de son école. Alors âgée de 6 ans, elle était fascinée par les illustrations.

L’école, c’est un univers qu’elle connaît bien puisqu’elle y a travaillé plusieurs années avant de poursuivre son chemin dans un foyer de l’enfance.

La naissance de ses enfants, la peinture, le dessin, la création d’un blog… petit à petit les pièces du puzzle se sont assemblés et Géraldine trouve sa voie.

Elle travaille alors pour Lutins faire-part ou encore Rouzig (petit magazine breton) et publie son premier album jeunesse en septembre 2010, son second en 2011…

C’est tout naturellement qu’elle est allée au bout de sa passion en devenant éditrice et en créant les Editions P’tit Baluchon – une p’tite maison d’édition Bretonne spécialisée dans les livres illustrés pour la jeunesse.

Aujourd’hui, Géraldine est éditrice, auteure et illustratrice jeunesse passionnée. Je vous propose donc de faire une petite escale dans son univers.

Une occasion formidable de découvrir des métiers dont on ne sait parfois pas grand chose !

AVT_Geraldine-Hary_9452

.

* * * * * * * * * *

Parlez-nous de vous Géraldine.

Je suis auteur, illustratrice et éditrice. Depuis toujours j’aime les livres, j’aime dessiner. J’ai eu la chance d’en faire mon métier. C’est un vrai bonheur !

Qu’est-ce qui vous a mené à devenir éditrice/illustratrice des éditions Le P’tit Baluchon ?

L’envie de monter ma maison d’édition m’est venue tout naturellement. Avec mon métier d’illustratrice, j’avais la chance de côtoyer des auteurs et illustrateurs. J’ai eu envie d’aller jusqu’au bout de ma passion pour le livre en devenant en quelque sorte chef d’orchestre et en fondant les éditions P’tit Baluchon. Ma volonté n’était pas de me publier (je travaille toujours pour d’autres éditeurs en tant qu’auteur et illustratrice), mais de mettre dans la lumière différents talents.

Comment décrieriez-vous vos fonctions au quotidien ?

Aucune journée ne se ressemble. Et c’est une chance pour la personne que je suis ! Par exemple, rien que pour aujourd’hui, j’ai eu un rdv avec mon comptable, j’ai ensuite répondu à des emails, fait des devis, émis des factures… J’ai repéré de futurs salons… J’ai également continué à illustrer mon prochain album  « Bigorn, le petit bigorneau jaune » qui sortira fin avril/début mai.

Et maintenant je suis en train de répondre à cette interview.

Les semaines ne se ressemblent donc jamais non plus. En général, le week-end, nous partons à la rencontre de nos lecteurs sur les salons. J’interviens également régulièrement auprès des enfants dans les écoles pour leur faire découvrir mes jolis métiers.

Bref, c’est un métier dont l’emploi du temps bouge tout le temps ! Pas le temps de s’ennuyer !

En quelques mots, comment résumeriez-vous la ligne éditoriale du P’tit Baluchon ?

Au début, la ligne éditoriale avait pour but de faire rêver les enfants à travers des textes poétiques et de les amener à l’amour de la lecture par ce biais. Au fil des ans, et naturellement, la ligne s’est doucement transformée. Nous avons publié des livres avec des sujets du quotidien. Par Exemple : « Encré dans mon cœur » a pour but d’aider les enfants à appréhender l’absence d’un papa ou d’une maman militaire. Nous avons également publié « Mon jardin secret » qui aide à ouvrir le dialogue sur le harcèlement scolaire. Bientôt, nous publierons « Les raccommodeuses des cœurs déchirés » un livre dont le sujet est sensible puisqu’il parle de la perte d’un enfant.

Un album jeunesse est le fruit de la collaboration entre un auteur et un illustrateur. Comment fonctionne-t-elle ?

J’ai envie de dire que cette collaboration est placée en général sous le signe de la complicité.  Dans notre maison d’édition, le plus souvent, nous publions des albums qui sont le fruit d’une collaboration auteur/illustrateur dès le départ. Nous n’imposons jamais d’illustrateur à un auteur. Nous privilégions un travail de groupe. L’illustrateur doit pouvoir mettre en images un texte et si je puis dire entrer dans la tête de l’auteur pour être au plus proche de son univers. L’éditeur fait de même. C’est l’avantage des petites structures comme la nôtre.

Le marché du livre et de l’édition en France s’érode. Comment percevez-vous l’avenir de votre profession ?

Je suis quelqu’un de très positif et je pense que notre profession a encore un très bel avenir devant elle. Les gens aiment lire, aiment les livres et à travers nos rencontres avec nos lecteurs nous nous rendons compte que chaque personne essaie de transmettre son amour pour la lecture aux enfants. Je suis confiante. (Sourire)

Lire est un moyen très facile de rêver et de voyager…

Quel est la position du P’tit Baluchon vis-à-vis du numérique ?

Nous n’envisageons pas de passer au numérique. Nous aimons trop le papier et dédicacer nos livres. Mais à chacun sa spécialité !

Pouvez-vous nous présenter vos toutes dernières publications ?

La nouveauté de cette année, c’est « Bigorn, le petit bigorneau jaune ». Le livre sortira donc fin avril/début mai. Voici l’histoire en quelques mots :

Bigorn est un petit bigorneau jaune qui vit parmi des bigorneaux noirs. Il s’entend très bien avec eux, ils sont amis, mais Bigorn se sent différent. Il aimerait découvrir d’autres bigorneaux de la même couleur que lui. Il part donc à leur recherche. Finalement, il se rendra compte que le plus important n’est pas la couleur de leur coquille, mais bien l’amitié.
Ce livre traite de la différence, sujet malheureusement trop souvent d’actualité. L’enfant pourra apprendre également les notions de tailles : petit/moyen/grand, ainsi que celles des couleurs, grâce notamment aux activités pédagogiques qui seront proposées.

Nous proposons actuellement une offre de souscription.

Nous allons également bientôt lancer une campagne sur Ulule pour financer l’édition de l’album « Les raccommodeuses des cœurs déchirés ». Cet album est vraiment très attendu. Sa première publication a eu lieu en 2010 sous un autre label, il a été très vite en rupture de stock.

Souhaitez-vous rajouter quelque chose ?

Oui… merci à vous pour cette interview et pour l’opportunité qui nous est donnée de partager notre amour pour le livre et la lecture !

* * * * * * * * * *

Je remercie très chaleureusement Géraldine pour sa disponibilité et sa passion communicative !

Retrouvez les dernières parutions des éditions P’tit Baluchon ici : P’tit Baluchon

Et n’hésitez pas à suivre Géraldine et toute l’équipe du P’tit Baluchon sur Facebook et Twitter.

J’espère que ce voyage au cœur de la littérature jeunesse vous a plus 🙂

A bientôt sur les flots trépidants de la littérature !