Le Blog Collibris
SONY DSC

Du 18 au 22 janvier, préparez-vous à vivre une semaine 100% Quiz d’Hiver !

Préparez-vous à vivre une semaine incroyable !

Du 18 au 22 janvier, une fois par jour, un quiz ludique, littéraire et 100% hivernal vous sera proposé sur notrePage Facebook Collibris – L’Ivre de Lire !

Bien évidemment, les plus méritants seront récompensés… et auront le plaisir de remporter DEUX LIVRES !

Et il n’y aura pas UN mais DEUX gagnants par jour… pendant CINQ jours !

Oui, vous avez bien lu ! Ce sont bien VINGT livres que nous vous proposons de découvrir !

Ces romans, quels sont-ils ? Réponse en mots et en images  😉

quiz-hiver

.

* * * * * * * * * *

La mer en hiver, Susanna Kearsley, Charleston (octobre 2015)

« Un tour de force du point de vue créatif… Brillant ! »

la-mer-en-hiver

.

Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Écosse afin de réclamer sa couronne.

De nos jours, Carrie McClelland s’inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire.

Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…

Une histoire d’amour puissante et ensorcelante, entre passé et présent !

* * * * * * * * * *

Dans la tourmente, Les années du silence, Louise Tremblay d’Essiambre, Charleston (janvier 2016)

« Une saga romanesque où deux héroïnes sont confrontées aux ravages du silence »

dans-la-tourmente

.

1942. À l’aube de ses dix-huit ans, Cécile Veilleux doit quitter la ferme de ses parents, dans la Beauce, et son fiancé Jérôme, pour dissimuler une grossesse qui jetterait l’opprobre sur sa famille.

Au même moment, à Québec, la jeune Rolande Comeau est envoyée à l’hôpital de la Miséricorde pour dissimuler une grossesse tout aussi honteuse.

Recluses à l’orphelinat, les deux jeunes filles vont subir les affres du silence. Le silence à garder sur leurs blessures et leur déshonneur, qu’il faut à tout prix cacher. Le silence qui marque brutalement la fin de leur jeunesse. Dans la tourmente, l’amitié entre les deux jeunes filles pourra-t-elle les aider à surmonter ces épreuves ? Et l’amour entre Cécile et Jérôme survivra-t-il, malgré l’absence et la guerre qui se profile ?

* * * * * * * * * *

Méfaits d’Hiver, Philippe Georget, Jigal (septembre 2015)

« Un polar haut de gamme, une intrigue tirée au cordeau doublée d’un récit bouleversant »

mefait-hiver-maison-jaune

.

L’hiver sera rude pour Gilles Sebag, lieutenant de police à Perpignan. Après de longs mois de doute, il découvre la terrible vérité : Claire le trompe, le monde s’écroule !

Alors qu’entre déprime, whiskies et insomnies, il tente de surmonter cette douloureuse épreuve, ses enquêtes le mènent inexorablement vers d’autres tragédies : une femme abattue dans un hôtel, un dépressif qui se jette du haut de son immeuble, un homme qui menace de faire exploser le quartier…

Hasard ou loi des séries, une véritable épidémie d’adultères tournant à chaque fois au drame semble en effet s’être abattue sur la ville…

* * * * * * * * * *

Fille de sang, Arounwadi, Gope (août 2015)

« La douleur fait partie de la vie ; elle n’est nullement un divertissement de l’âme. »

fille-de-sang

.

Une jeune provinciale d’à peine vingt ans paie le prix d’une enfance et d’une adolescence misérables. Pour se venger des sévices, privations et humiliations qu’elle a subis ; pour implorer des bribes de tendresse de la part de parents qui rejettent son amour – son père militaire qui la répudie ou, au mieux, la brutalise ; sa mère, qui change d’homme comme de sarong et se défoule sur elle de ses frustrations – ; par esprit d’autodestruction et en se calquant sur la cruauté ordinaire du monde rural qui l’entoure envers les animaux domestiques : de dope en perf, de fil en aiguille, cette provinciale joue avec son sang.

Un récit peuplé de types humains criants de vérité ; un texte dérangeant, au style musclé, au verbe dru, qui donne de la Thaïlande de tous les jours une image authentique à mille lieues des clichés touristiques.

* * * * * * * * * *

Le Dragon du Muveran, Marc Voltenauer, Plaisir de Lire (octobre 2015)

« Une véritable course contre la montre haletante et riche en rebondissements »

le-dragon-du-muveran

.

Le village de Gryon, dans les Alpes vaudoises, est en émoi : dans le temple gît un cadavre, nu, allongé sur la table sainte, les bras écartés à l’image du Christ crucifié, les orbites vides et ensanglantées. À l’extrémité du couteau qui lui a transpercé le cœur, un message : « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres ! »

L’inspecteur Andreas Auer est rapidement convaincu que ce meurtre est le premier acte d’une mise en scène macabre et symbolique. Peu à peu, les secrets que certains villageois auraient préféré garder enfouis refont surface et viennent semer le trouble dans ce lieu d’habitude si paisible.

Ce premier épisode des enquêtes d’Andreas Auer le met aux prises avec un tueur redoutable, dans une véritable course contre la montre haletante et riche en rebondissements.

* * * * * * * * * *

Une Maison jaune, Abigail Seran, Plaisir de Lire (août 2015)

« Les maisons que nous habitons ont souvent une histoire… »

mefait-hiver-maison-jaune

.

Un jour, Charlotte découvre dans la maison de maître où elle a récemment emménagé avec sa mère des petits papiers écrits bien des années auparavant. Curieuse, elle décide de remonter la trace de ces mots. Il s’avère qu’entre ces murs, deux autres adolescentes ont vécu avant elle : Léonie, issue d’une famille de notables de l’entre-deux-guerres et Pia, émigrée italienne dans les années cinquante.

Chacune d’entre elles fera un bout de chemin dans cette maison qui aurait dû être jaune avec des destins bien différents. Pia, Charlotte et Léonie, trois univers entrelacés à ce moment de la vie si particulier qu’est le passage à l’âge adulte.

D’une écriture pleine de justesse et de retenue, l’auteure nous fait traverser le vingtième siècle, au gré des doutes, des espoirs et des certitudes de ses héroïnes. Une histoire au suspense savamment tissé qui pourrait bien dévoiler que cette demeure n’est pas le seul point commun de ces jeunes filles.

* * * * * * * * * *

Pas de Souci !, Annik Mahaim, Plaisir de Lire (août 2015)

« Le thème de ce recueil de nouvelles : le monde du travail et ses déviances. »

pas-de-souci

.

Avez-vous déjà participé à une séance de travail censée renforcer l’esprit d’équipe, et qui, sous couvert de convivialité, annonce en “langue de bois” des mesures d’économies et une restructuration ? Que feriez-vous si, lors d’une séance d’évaluation professionnelle, des questions perverses vous poussaient à vous déprécier ?

Dans un monde du travail toujours plus compétitif, un univers de surconsommation frénétique, de solitude et de délitement des relations, comment faire face ?

À travers les nouvelles de ce recueil, découvrez comment les personnages, plongés dans toutes sortes de situations, se résignent, se rebellent ou trouvent des alternatives.

D’une écriture acérée et souvent drôle, l’auteure dessine en finesse les tendances – actuelles ou parfois futuristes – d’un univers en pleine mutation. Que faire lorsque le quotidien nous laisse démunis ? Pas de souci ! Il y a toujours un moyen de s’en sortir… ou pas.

* * * * * * * * * *

Le Jugement de Seth, Rachel Maeder, Plaisir de Lire (2012)

« Un thriller original, haletant et finement documenté »

le-jugement-de-seth

.

Université de Genève, département des Antiquités égyptiennes : un chercheur est brutalement assassiné entre deux rayonnages coulissants de la salle de dépôt des archives. Quel est le mobile de ce meurtre ? Qui pourrait vouloir tuer ce jeune homme sans histoire, et qui plus est de façon aussi sauvage ?

Michael Kappeler, archiviste appelé sur les lieux par l’ami de la victime, devient le suspect numéro un aux yeux des inspecteurs. Il démarre alors sa propre enquête pour tenter de comprendre ce qui s’est réellement passé et surtout,  pourquoi on le soupçonne.

* * * * * * * * * *

La Pupille de Sutherland, Rachel Zufferey, Plaisir de Lire (2013)

« Le premier volume d’une trilogie historique qui se passe en Ecosse au XVIème siècle »

la-pupille-de-sutherland

.

Kirsty Dunbar, jeune fille de 17 ans élevée dans la haute société écossaise du XVIe siècle, mène une existence digne de son rang dans les terres du Sutherland. Sa vie va pourtant basculer le jour où elle rencontre Hamish Ross, un fier Highlander en mission pour son clan.

L’attirance entre les deux jeunes gens, issus de milieux différents, aura de lourdes conséquences. À la cour, au service de Marie Stuart, Kirsty découvre que le monde de la noblesse, où se mêlent intrigues, complots et trahisons, n’est pas aussi parfait qu’on l’imagine. Au cœur d’une Écosse prise dans la tourmente politique, elle devra alors choisir entre son destin d’héritière et son désir de liberté.

* * * * * * * * * *

Vengeance d’orfèvre, Andrea Fazioli, Plaisir de Lire (avril 2014)

« Un polar savoureux, plein d’ironie et riche en rebondissements ! »

vengeance-d-orfevre

.

Francesca, une étudiante de Locarno, tombe par hasard sur un collier de diamants, dissimulé dans les affaires de sa mère défunte. Intriguée par cette découverte insolite, elle décide alors d’en identifier la provenance. Entre bijoutiers cupides, trafiquants de moissanite et mystérieux usuriers, la vie bien rangée de la jeune femme va soudain être bouleversée. Ces pierres ont-elles une histoire ? Si oui, est-il bien raisonnable de réveiller les fantômes du passé ? Et Elia Contini, ce détective original, photographe de renards et amateur de chanson française, saura-t-il lever le voile sur cette affaire ?

À travers une galerie de personnages tantôt attachants tantôt fourbes, voire carrément malveillants, le Tessinois Andrea Fazioli livre un polar savoureux, plein d’ironie et riche en rebondissements.

* * * * * * * * * *

La vieille maison, Oscar Peer, Plaisir de Lire (2013)

« Un récit poignant qui sait habilement prendre le lecteur aux tripes »

la-vieille-maison

À la mort de son père, Chasper Fluri, quadragénaire célibataire, hérite de la maison familiale… et d’une énorme dette au café du village. Déterminé à vivre dans la vieille maison, Chasper se bat, enchaîne démarches sur démarches, recherche de l’aide auprès de ses connaissances. Mais il se heurte aux ambitions du maire (et tenancier du bistrot) qui convoite la maison et le terrain.

* * * * * * * * * *

Ma route en zigzag, Michèle Brabo, Art 3 galerie plessis (novembre 2015)

« Une incroyable, fascinante et séduisante autobiographie »

ma-route-en-zigzags

.

Un siècle! Une vie! Celle de Michèle Brabo, artiste de Music-Hall, cinéaste, photographe.

Elle a quitté ses nombreux amis à l’âge de 97 ans sans voir hélas l’édition de cette autobiophotographie, dans laquelle sa plume pétillante et vive nous fait traverser le 20ème siècle.

Michèle Brabo, à travers sa riche vie, a connu Mistinguett, Jacques Tati, Jean Richard, le peintre Soutine, Joseph Delteil, Michel Droit, Grappelli, Manitas de Plata et bien d’autres.

Dans sa campagne de Provence, parmi les gens du voyage ou à Paris, elle saisit des portraits rapides, vifs, où le drôle se mêle au poétique, et toujours dans la simplicité de l’ordinaire : 97 ans de cueillette !

Avec des photos de famille, celle des artistes, du bonheur de l’époque… De quoi suivre sans attendre sa Route en Zigs Zags !

* * * * * * * * * *

Des Apparences bien suivies, Stéphane Crémer et Gilles A. Tiberghien, Art 3 galerie plessis (novembre 2014)

« On peut entendre ce livre-ci comme une chambre d’échos dans laquelle tour à tour se répondent, mais aussi bien s’appellent »

la-mer-en-hiver

.

Des apparences bien suivies est un écho au superbe moment d’échange et de complicité entre ces deux amis d’enfance lors d’une conférence à Nantes.

En réponse  L’amertume du pamplemousse, texte élégiaque mais sans tristesse de Stéphane Crémer, Gilles A Tiberghien nous livre comme une confidence La lanterne rouge.

En exergue, un court texte de Leibniz (extrait d’une lettre à Simon Foucher) éclaire l’énigmatique « liaison des apparences ».

* * * * * * * * * *

Tentant n’est-ce pas ? Des polars pour frissonner tout l’hiver, un recueil de nouvelles, une autobiographie, des histoires d’amour…

Quel plaisir, encore une fois, de vous présenter des livres que, peut-être, vous aurez la chance de remporter et de lire !

Je vous donne rendez-vous sur Facebook le lundi 18 janvier pour la semaine infernale des Quiz d’Hiver !

Préparez les gants, les écharpes et les bonnets, il risque de faire froid !