http://www.bdangouleme.com/

TOP 5 des meilleures BD 2015/2016

Le Festival d’Angoulême est LE rendez-vous incontournable pour les fans de BD.

L’an dernier, son image avait été écornée par d’importants impairs comme l’absence flagrante de femme dans la liste des nommés !

Les éditeurs avaient même menacé de boycotter le Festival !

Cette année, la situation semblait, en apparence, apaisée.

Loin des polémiques, je souhaiterais profiter de cette actualité littéraire pour parler BD – après tout on n’en parle presque jamais sur ce blog (hormis l’interview de Ned C que nous avions réalisée l’année dernière).

Il est donc grand temps de rectifier le tir et de vous présenter notre TOP 5 des meilleures BD de ces deux dernières années.

Bon voyage 😉

* * * * * * * * *

Science-Fiction

« Shangri-La » de Mathiuu Bablet, Ankama, 02/09/2016

68D94E1A-64CE-11E6-8137-000C29194804
.

Le mot de l’éditeur :

Ce qu’il reste de l’humanité vit à bord d’une station spatiale dirigée par une multinationale à laquelle est voué un véritable culte. Les hommes mettent en place un programme pour coloniser Shangri-la, la région la plus hospitalière de Titan, afin de réécrire la genèse à leur manière.

* * * * * * * * *

Témoignage

« La légèreté » de Catherine Meurisse, Dargaud, 29/04/2016

3744D4B1-70A0-11E6-AC34-000C29194804
.

Le mot de l’éditeur :

Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner, la légèreté. Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s’extirper du chaos et de l’aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé – la beauté. Afin de trouver l’apaisement, elle consigne les moments d’émotion vécus après l’attentat sur le chemin de l’océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.

* * * * * * * * *

Fantastique

« Le sculpteur » de Scott McCloud, Rue de sevres, 19/03/2015

8CE0D45F-DEF2-11E5-ABF9-000C29194804
.

Ce que dit l’éditeur :

David Smith consacre sa vie à l’art – jusqu’à l’extrême. Grâce à un pacte avec le diable, le jeune artiste voit son rêve d’enfance réalisé : pouvoir sculpter tout ce qu’il souhaite, à mains nues. Mais ce pouvoir hors norme ne vient pas sans prix… il ne lui reste que 200 jours à vivre, pendant lesquels décider quoi créer d’inoubliable est loin d’être simple. D’autant que rencontrer l’amour de sa vie le 11e jour ne vient rien faciliter !

* * * * * * * * *

Fantastique

« Le Grand Mort, Tome 6 : Brèche », Régis Loisel, Jean-Blaise Djian, Vincent Mallié, Vents D’ouest, 18/11/2015

A33DA4D2-DEF2-11E5-AD25-000C29194804
.

Ce que dit l’éditeur :

Partout les vélos de Pauline et Gaëlle roulent sur un monde qui s’écroule. Méfiants et agressifs, les survivants sont de plus en plus isolés et de plus en plus craintifs. La situation empire d’heure en heure, et il reste encore un sacré bout de route pour rejoindre la Bretagne… La Bretagne où Erwan commence lui aussi à perdre les pédales. Pendant ce temps, dans le petit monde, tout s’accélère également : une funeste partie est en train de se jouer…
Confrontant une galerie de personnages ordinaires à un terrible destin, Loisel et Djian trouvent un ton juste et intelligent pour revisiter le récit apocalyptique, y mêlant de subtiles touches de fantastique, et livrer une série singulière et attachante. Vincent Mallié, par son dessin expressif et poétique, restitue à merveille l’ambiance unique qui s’en dégage.

* * * * * * * * *

Histoire et géopolitique

« Ernest souvenirs de Cilicie » de Antonin, Cambourakis, 23/09/2015

9FD2AA7B-DEF2-11E5-A718-000C29194804
.

Ce que dit l’éditeur :

Dans la continuité de Manolis, Antonin explore ici, sous un jour différent mais complémentaire, les conflits ayant fait suite à la Grande Guerre.

Prenant pour point de départ le carnet de bord tenu par Ernest, son arrière-grand-père, basé en Cilicie puis fait prisonnier par les forces turques, Antonin retrace avec autant de précision historique que d’émotion un épisode de l’histoire relativement peu connu en France : la présence française en Cilicie, et le combat de Mustapha Kémal en réaction au démantèlement de son pays entre les différentes puissances occidentales.

Du trajet pour regagner le sud de la Turquie en 1919 à sa libération en 1921, en passant par les nombreuses campagnes, les combats contre la résistance turque, sa capture et ses longs mois de captivité, la bande dessinée raconte le destin d’Ernest, un simple soldat comme il en exista tant d’autres, secoué par le quotidien de la guerre et de l’histoire sans véritablement comprendre les enjeux politiques qui les sous-tendent.

* * * * * * * * * *

Et vous ? Quel est votre top 5 ?

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

L’interview de Sophie Loubière pour « L’enfant aux Cailloux »

Voix bien connue de la radio (France Info, France Inter), Sophie Loubière a publié son premier roman « La Petite Fille aux oubliettes » en…

Lire plus
Règlement du jeu concours : « Concours Halloween 2017 »

Article 1 : Société organisatrice RS TECHNOLOGIES 809 136 716 dont le siège social est situé au 29, Chemin du…

Lire plus
L’interview de Philémon Le Bellégard pour « Syndrome de Stockholm »

Breton d’origine, Philémon Le Bellégard est un touche-à-tout : littérature, théâtre, cinéma, écriture, rien ne l’arrête. Son moteur ? L’imagination…

Lire plus