L-interview-de-Jean-Gabriel-Causse-pour-Les-crayons-de-couleur

L’interview de Jean-Gabriel Causse pour « Les crayons de couleur » !

« Les crayons de couleur » de Jean-Gabriel Causse est une petite pépite de légèreté.

Ce n’est d’ailleurs pas sans raison que nous avions sélectionné ce roman pour notre Box Cadeau « Feel Good » ! Peut-être l’un de vos proches vous l’a-t-elle offerte à Noël…

Ce roman ludique et très enrichissant vous fera voir les couleurs d’une toute autre manière !

Il raconte l’histoire d’un monde dans lequel les couleurs disparaissent. Un drôle de duo décide alors de sauver l’humanité de la grisaille et de la dépression et part à la recherche des couleurs disparues.

Une histoire passionnante qui fait du bien

Après tout, le monde est bien plus beau en couleurs !

* * * * * * * * *

L’interview de Jean-Gabriel Causse

Bonjour Jean-Gabriel. Vous êtes designer couleur. Comment en êtes-vous arrivé là ? Et surtout, qu’est-ce qu’un designer couleur ??

Derrière ce terme barbare (ou prétentieux) se cachent des professionnels qui donnent des conseils dans les choix de couleur que ce soit en décoration, pour des couleurs de produits, de logo, etc.

Personnellement j’étais un créatif publicitaire passionné par la couleur.

Dans votre nouveau roman « Les Crayons de Couleur » (Flammarion), vous imaginez un monde dans lequel les couleurs disparaissent. Vos héros partent donc à leur recherche et parmi eux, il y a Charlotte. Charlotte est aveugle de naissance. Le fait qu’elle soit aveugle n’est pas anodin. Qu’est-ce que le personnage de Charlotte nous dit finalement sur la couleur ?

Que la perception de la couleur est subjective. Il n’y a pas deux personnes sur terre qui voient les mêmes couleurs. Les aveugles, en particulier ceux de naissance ont leurs propres idées et se les représentent à leurs façons dans leur imaginaire. Pour écrire ce livre, j’ai eu la chance de parler couleurs avec de nombreux aveugles. C’était passionnant.

Depuis une trentaine d’années, on a l’impression qu’en Occident, la couleur disparaît. Le noir, le gris, le blanc prédominent. Pourquoi ces couleurs-là prennent-elles finalement toute la place au détriment de toutes les autres couleurs ? Un effet de mode selon vous ?

Quand on sait à quel point la couleur nous fait du bien, je suis persuadé que ce n’est qu’une mode. Regardez en Afrique, en Amérique du Sud, en Inde, etc. la couleur est omniprésente dans notre monde.  Et même en Occident jusqu’à la fin des années 70, nous vivions dans des appartements et nous portions des vêtements très colorés. Dans les tendances, certains signes me font penser que la couleur va faire un retour en force.

Ce qui ressort de votre roman, c’est le pouvoir d’influence des couleurs sur notre vie, notre comportement, nos émotions. Voir la vie en rose, par exemple, est une réalité scientifique ! Pouvez-vous nous en dire plus ?

Quand en imagerie cérébrale, vous regardez un aplat de couleur roses, vous activez de nombreuses zones dans votre cerveau. Quand vous regardez une image de bonheur, on se rend compte que vous activez exactement les mêmes zones !

Votre livre a une petite particularité que je trouve absolument merveilleuse ! La possibilité de colorier la couverture du roman ! On peut ainsi se l’approprier et y apposer les couleurs que l’on souhaite. Pourquoi ce choix ?

C’est le but ! Je suis très heureux de voir que nombre de mes lecteurs ont décidé de remettre de la couleur dans leurs vies, à commencer par la couverture des « crayon de couleur ».

Dans votre roman, il est question de synesthésie, d’achromatopsie… mais il est surtout question d’amour, d’entraide, d’empathie, de générosité. Un conte moderne pour adulte qui fait vraiment du bien et dans lequel on apprend que toutes les couleurs sont importantes. Etait-ce le message que vous souhaitiez transmettre à travers votre livre ?

Oui. Je m’appuie sur des données scientifiques, mais je fais aussi appel à votre sensibilité pour vous démontrer à quel point la couleur est importante.

Vous avez décidé de faire traduire votre roman en braille. Pourquoi était-ce important pour vous ?

Pour remercier les aveugles qui m’ont aidé à son écriture. Le roman est sorti en avant-première en braille, j’en suis très fier !

Selon vous, quelle sera la couleur tendance en 2018 ?

En tant que membre du Comité Français de la Couleur, je peux vous dire que nous voyons arriver fortement toutes sortes de bleus.

Le mot de la fin est pour vous.

J’ose espérer qu’en lisant ce roman, vous ne verrez plus jamais les couleurs comme avant.

* * * * * * * *

Je remercie très chaleureusement Jean-Gabriel Causse pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Et si ce n’est pas déjà fait, ajoutez sans plus attendre « Les crayons de couleurs » (Flammarion) à votre bibliothèque Collibris !

.
.
Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

Sélection de livres 100% automne

L’automne est arrivé et annonce de superbes soirées lecture bien emmitouflés dans un plaid ! Une tasse de thé à…

Lire plus
Entrez dans les coulisses de la sélection Le Ptit Colli !

Chose promise chose due, nous vous ouvrons les portes de la sélection du Ptit Colli ! Vous allez enfin découvrir comment,…

Lire plus
[CONCOURS] Découvrez « Le Secret le plus sombre » de Carla Buckley !

« Le Secret le plus sombre » de Carla Buckley est dans notre top 3 des livres les plus ajoutés sur Collibris…

Lire plus