ete-jpeg

La sélection de l’été : notre top 5 des livres à lire sur la plage

Enfin ! C’est l’été ! Cette année, il s’est fait attendre et l’on n’y croyait plus.

Le temps est donc venu de choisir les livres qui partiront avec vous en vacances. Ils en ont de la chance !

Que vous alliez à la mer, à la montagne, sous les tropiques ou que vous restiez tranquillement chez vous en mode farniente et doigts de pieds en éventail, je vous ai préparé une petite sélection de romans qui accompagneront vos journées ensoleillées et vos douces soirées.

* * * * * * * * * *

Un roman solaire pour décompresser

Lorsque l’on est en vacances, il n’est pas toujours évident de lâcher prise, d’oublier le travail et les tracas de la vie quotidienne. Il faut souvent quelques jours pour décompresser et se mettre dans l’esprit des vacances.

Je vous propose donc, comme première lecture d’été, un roman solaire rempli d’humanisme.

Les Quatre Saisons de l’été, Grégoire Delacourt, JC Lattès (avril 2015)

les-quatre-saisons-de-l-ete
.

Que dit l’éditeur ?

Été 99, dont certains prétendent qu’il est le dernier avant la fin du monde.
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d’amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. Quatre couples, à l’âge des quatre saisons d’une vie, se rencontrent, se croisent et s’influencent sans le savoir.
Ils ont 15, 35, 55 et 75 ans. Ils sont toutes nos histoires d’amour.

Pourquoi on vous le recommande ?

Les Quatre Saisons de l’été est un véritable coup de coeur tant les sentiments exprimés le sont avec justesse et magnificence.

Nous sommes les témoins émus de ces amours qui parlent de nous.

Ce roman est une déferlante d’émotions et un hymne à la passion et à l’amour véritable.

Printemps, été, automne, hiver… l’amour éclos, brille à son zénith, se fane et blesse.

De nos blessures les plus profondes à nos élans les plus fougueux, Les Quatre Saisons de l’été incarne les trajectoires de nos coeurs… De la pure poésie.

Humaniste, solaire et terriblement bouleversant, ce roman effleure nos émois amoureux. Dans le flux et le reflux des vagues, on observe, avec tendresse, ces quatre saisons de l’amour qui parlent de nous.

* * * * * * * * * *

Fini le stress, bye bye les tensions liées au travail… votre esprit est en vacances et vous pouvez profiter pleinement de ces jours de repos bien mérités.

Après la douceur, je vous propose donc une lecture haute en couleur.

Un roman feel good qui donne le sourire

Le tendre baiser du tyrannosaure, Agnès Abécassis , Livre de Poche(mars 2016)

le-tendre-baiser
.

Que dit l’éditeur ?

Rassurez-vous, il n’y a pas de vrai tyrannosaure dans cette histoire.
Mais il y a Félix, un paléontologue peureux à qui sa grand-mère ordonne de quitter la femme avec laquelle il vit pour affronter ses pires angoisses. S’il y parvient, il aura droit à une immense surprise…
Et puis il y a Olive, sur le point de se marier, qui annonce à sa famille que son couple ne désire pas avoir d’enfant. Scandale, indignation et machinations de la mère et de la belle-mère !
On évoque Tom, aussi ? Un flic désabusé et terriblement romantique, trop sans doute pour la fille capricieuse qu’il va rencontrer.
Et n’oublions pas Ava, vendeuse d’escarpins de luxe, qui reçoit un jour d’une cliente millionnaire  un bijou hors de prix, et qui quitte illico cet emploi qu’elle déteste tant. Jusqu’à ce que son bijou disparaisse…
Des personnages qui forment une bande irrésistible et nous emportent dans un tourbillon de sentiments. Une comédie réjouissante, à dévorer d’urgence !

Pourquoi on vous le recommande ?

Le tendre baiser du tyrannosaure est un roman léger rempli d’humour et de joie de vivre.

Vous prendrez plaisir à suivre les facéties de personnages hauts en couleur.

Mélange de situations réalistes traitées avec malice, de rebondissements qui redonnent du piquant à l’histoire et de dialogues percutants, ce livre est une agréable surprise (surtout à la fin).

Il vous fera passer du rire aux larmes et deviendra très vite addictif.

Avec ce livre entre les mains, vous ne vous ennuierez pas une seule seconde ! Nul doute que vous le dévorerez d’une traite !

Le tendre baiser du tyrannosaure est finalement un livre feel good, un roman qui fait du bien et qui donne le sourire.

On n’en attend pas moins d’une lecture estivale.

* * * * * * * * * *

De la douceur avec Les Quatre saisons de l’été, de l’humour et de la joie de vivre avec Le tendre baiser du tyrannosaure, je vous emmène à présent sur l’île de beauté pour une histoire bien corsée.

Un thriller pour les journées corsées

Le temps est assassin, Michel Bussi, Les Presses de la Cité (2016)

le-temps-est-assassin
.

Que dit l’éditeur ?

Eté 1989
La Corse, presqu’île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite… et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.
A l’endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.
Vivante ?

Pourquoi on vous le recommande ?

Une histoire entre passé et présent, une intrigue sinueuse comme le sont les routes de Corse et des personnages forts, tels sont les ingrédients de ce thriller réussi.

L’auteur nous entraîne dans un jeu de fausses pistes et met nos nerfs à dure épreuve.

Il n’oublie pas pour autant la beauté de l’île, ses traditions, sa culture préservée et nous émerveille de paysages magnifiques.

Le temps est assassin vous fera passer un très agréable moment et vous donnera indubitablement envie de vous envoler pour la Corse.

Pari réussi pour Michel Bussi.

* * * * * * * * * *

Après autant d’émotions, faisons place à un peu de magie avec une histoire originale teintée de fantastique.

De la magie pour revivre sa madeleine de Proust

100 pages blanches, Cyril Massarotto, Livre de poche (mars 2011)

100 pages blanches, Cyril Massarotto,
.

Que dit l’éditeur ?

« Ce carnet, c’est ton héritage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas. Souviens-toi de moi. » Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouverture du testament de son grand-père bien-aimé : il ne lui a rien laissé. Rien à part un vieux carnet au cuir râpé, avec une centaine de feuilles vierges. Cent pages blanches en héritage… Et une ultime lettre où le grand-père lui apprend que ce carnet est le plus grand trésor dont on puisse rêver. Son grand-père était-il devenu fou ? Très vite, le jeune homme va découvrir le secret du carnet, un pouvoir mystérieux qui va bouleverser sa vie bien rangée et y faire entrer la folie, la gaieté et l’amour.

Pourquoi on vous le recommande ?

100 pages blanches est un roman plein d’émotion.

Sa lecture est une bouffée d’espoir et d’optimisme.

Drôle et subtil à la fois, il éveille cette nostalgie qui s’empare de nous lorsque nous feuilletons de vieux albums photos ou que nous retrouvons des objets qui nous font revivre notre madeleine de Proust.

Un roman court et plaisant mais qui, malheureusement, peut paraître un peu décevant à ceux qui connaissent et avaient apprécié La petite fille qui aimait la lumière.

* * * * * * * * * *

Un dernier pour la route ? Avec plaisir !

Pour finir les vacances en beauté et redémarrer sur les chapeaux de roue, j vous propose un roman qui vous aidera à combattre la déprime de la rentrée.

De l’optimisme pour bien préparer la rentrée

Le jour où j’ai appris à vivre, Laurent Gounelle, Kero (octobre 2014)

Le_Jour_ou_j_ai_appris_a_vivre
.

Que dit l’éditeur ?

Et si tout commençait aujourd’hui ?
Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.
C’est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.

Pourquoi on vous le recommande ?

Nous avions commencé notre sélection par un roman solaire avec Les quatre saisons de l’été. Nous la terminons avec un roman lumineux.

Le jour où j’ai appris à vivre est un livre empreint de légèreté et de spiritualité. Il nous invite à voir la vie autrement et parlera notamment à tous ceux qui ont pour philosophie « on n’a qu’une seule vie ».

D’anecdotes en anecdotes, l’auteur nous pousse à nous interroger sur la vie, la mort, notre manière d’appréhender notre existence sachant que la fin arrivera tôt ou tard.

Mais la beauté de la vie ne dépend-elle pas du regard que nous lui portons ?

Le jour où j’ai appris à vivre le murmure à notre oreille et en gardant ça en tête, je suis sûre que votre retour de vacances sera moins morose.

* * * * * * * * * *

Cinq livres pour l’été, cinq lectures différentes qui vous permettront de passer d’une émotion à une autre et de voyager, tout simplement.

Je vous souhaite donc de très belles vacances… en compagnie d’un livre bien entendu 😉

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

L’interview de Sophie Loubière pour « L’enfant aux Cailloux »

Voix bien connue de la radio (France Info, France Inter), Sophie Loubière a publié son premier roman « La Petite Fille aux oubliettes » en…

Lire plus
Règlement du jeu concours : « Concours Halloween 2017 »

Article 1 : Société organisatrice RS TECHNOLOGIES 809 136 716 dont le siège social est situé au 29, Chemin du…

Lire plus
L’interview de Philémon Le Bellégard pour « Syndrome de Stockholm »

Breton d’origine, Philémon Le Bellégard est un touche-à-tout : littérature, théâtre, cinéma, écriture, rien ne l’arrête. Son moteur ? L’imagination…

Lire plus