editions-fayard-2017

La rentrée littéraire 2017 des Editions Fayard

Que nous réservent les Editions Fayard à l’occasion de la rentrée littéraire 2017 ?

Réponse en images !

* * * * * * * * *

📚 Le ciel ne parle pas, Morgan Sportès – 21 août 2017

Le-ciel-ne-parle-pas
.

1609  : Christovao Ferreira, jeune jésuite portugais plein de ferveur chrétienne, débarque à Nagasaki. Ce port est alors un panier de crabes  : trafics d’or, de soie, d’esclaves auxquels s’adonnent des commerçants du monde entier. Le sud du Japon devient par ailleurs un terrain où s’affrontent les intérêts impérialistes des Anglais, des Espagnols, des Portugais, des Hollandais et où s’importent leurs querelles religieuses  : protestants contre catholiques.
Accueillis d’abord avec sympathie, les missionnaires sont bientôt suspects aux yeux des Shogun Tokugawa qui dirigent le pays d’une main de fer. On voit en eux l’avant-garde des conquistadors du roi d’Espagne. Commencent alors d’impitoyables persécutions. Passé dans la clandestinité, Ferreira est arrêté, mis à la torture.
Il a le choix  : mourir en martyr comme tant de ses semblables ou apostasier et travailler dans les rangs de l’Inquisition nipponne…
Dans ce Japon énigmatique «  tout à l’envers de nos mœurs  » où il a si longtemps vécu, et en ces temps où le doute métaphysique a frappé les esprits les plus éclairés d’Europe, Ferreira, lui-même ébranlé dans ses convictions, cèdera-t-il à ses bourreaux ?

📚 Presqu’île, Vincent Jolit – 28 août 2017

Presqu-ile
.

La presqu’île, c’était une maison avec un grand jardin, orné d’un mimosa resplendissant  ; c’était un four électrique où cuisaient les cannellonis qui seraient ensuite vendus à la boutique  ; c’était ma grand-mère, bonne perdante au jeu de l’oie et turfiste chevronnée, à qui les gens du village demandaient des tuyaux et qui m’initiait patiemment aux mystères des cotes à trois contre un et des arrivées dans l’ordre.
De la maison et du jardin  ; du visage, des gestes et des paroles de ma grand-mère, ma mémoire peut reconstituer chaque détail. C’est dans ce lieu et près de cette femme que mon esprit m’emporte lorsque mon corps est immobilisé sur un lit d’hôpital. Car comment remplacer la lumière blafarde des néons par le soleil aveuglant de la Méditerranée  ; où trouver la force de faire face aux aléas de la vie, sinon dans le souvenir des éblouissements de l’enfance  ?

 📚 Une histoire trop française, Fabrice Pliskin – 28 août 2017

Une-histoire-trop-francaise
.

«  C’est le triste particularisme de notre entreprise.
Nous pratiquons le mensonge et la fraude. »
Fondée par un homme de gauche, la société Jodelle Implants vend des prothèses mammaires aux femmes du monde entier. Véritable «  laboratoire d’innovation sociale  », elle se distingue par la diversité de ses employés, ses hauts salaires ou sa crèche d’entreprise. Ici, chaque matin, le PDG envoie aux cent vingt salariés un poème de La Fontaine ou de Rimbaud.
Lorsque Louis Glomotz, critique littéraire au chômage, y trouve un emploi, il est loin de se douter que cette façade humaniste cache une réalité toxique, et qu’il va se retrouver au cœur d’un scandale sanitaire mondial.

Inspiré de faits réels, innervé par une ironie tragique, Une histoire trop française, entre thriller industriel et précis de psychopathologie du salarié, pose une question  : peut-on vraiment faire confiance à ceux qui nous veulent du bien  ?

📚 Au nom des nuits profondes, Dorothée Werner – 28 août 2017

Au-nom-des-nuits-profondes
.

Elle est passée de fille à papa à femme au foyer. Parfaite babyboomeuse, absente à elle-même comme aux autres, convaincue de l’infériorité intrinsèque de son sexe.
Et puis tout a volé en éclats.
Quelques années ont suffi pour faire basculer l’époque dans l’égalitarisme. Des femmes en tailleur pantalon devenaient cadres supérieurs, adieu victimes geignant au-dessus de leurs casseroles, le mot « émancipation » était sur toutes les lèvres.
Alors elle a voulu rattraper le temps perdu, envers, contre tout, et dans le désordre.
Son enfant n’a rien compris mais a tout vu, tout entendu. Et il fallait bien qu’un jour elle raconte sa version hallucinée de l’histoire : le destin d’une femme ensorcelée, comme tant d’autres de sa génération, par l’appel de la liberté. À ses risques et périls.

📚 Je m’appelle Lucy Barton, Elizabeth Strout (Auteur) Pierre Brévignon (Traduction) – 28 août 2017

Je-m-appelle-Lucy-Barton
.

Hospitalisée à la suite d’une opération, Lucy Barton reçoit la visite impromptue de sa mère, avec laquelle elle avait perdu tout contact. Tandis que celle-ci se perd en commérages, convoquant les fantômes du passé, Lucy se trouve plongée dans les souvenirs de son enfance dans une petite ville de l’Illinois – la pauvreté extrême, honteuse, la rudesse de son père, et finalement son départ pour New York, qui l’a définitivement isolée des siens. Peu à peu, Lucy est amenée à évoquer son propre mariage, ses deux filles, et ses débuts de romancière dans le New York des années 1980. Une vie entière se déploie à travers le récit lucide et pétri d’humanité de Lucy, tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille, faite d’incompréhension, d’incommunicabilité, mais aussi d’une entente profonde.
Salué comme un chef-d’oeuvre par la critique littéraire aux États-Unis, Je m’appelle Lucy Barton est un grand roman contemporain sur la solitude, le désir et l’amour.

📚 Nitro Mountain, Lee Clay Johnson (Auteur), Nicolas Richard (Traduction) – 4 septembre 2017

Nitro-Mountain
.

Dans une ancienne région minière des Appalaches ravagée par la pauvreté, l’ombre de Nitro Mountain s’étend sur la cohorte de laissés-pour-compte, junkies, piliers de comptoir et marginaux sublimes qui y vivent. Jones, un musicien bluegrass qui se donne avec son groupe dans des bars glauques, prend sous son aile Leon, un jeune homme paumé qui ne se remet pas de sa rupture avec la torturée et bouleversante Jennifer. Celle-ci a eu la mauvaise idée de tomber sous la coupe d’Arnett, un truand sociopathe, aussi violent et terrifiant que fascinant, reconnaissable au tatouage Daffy Duck qu’il porte au cou. Quand Turner, ex-flic cinglé qui a troqué son arme de service pour une arbalète, se met en tête d’arrêter Arnett, suspecté de meurtre, afin de regagner son insigne, les choses ont déjà commencé à tourner à l’aigre.

 📚 Lettres à Véra, Vladimir Nabokov (Auteur), Laure Troubetzkoy (Traduction) – 25 septembre 2017

978-2213686585
.

Vladimir Nabokov et sa femme Véra se sont rencontrés en 1923, à Berlin, où leurs familles respectives avaient fui le pouvoir bolchevique. Tout au long du demi-siècle que dure leur mariage, ils ne sont séparés que rarement, mais alors il lui écrit chaque jour  : ainsi quand Véra part se soigner dans un sanatorium de la Forêt Noire, quand Vladimir rend visite à sa famille réfugiée à Prague, où quand Véra tarde à le rejoindre à Paris. Plus tard, ses conférences dans le Sud des États-Unis suscitent de nouvelles lettres. Dans toute cette correspondance, pour nous à sens unique – Véra ayant détruit ses propres lettres –,  on voit la passion de Nabokov pour sa femme, sa vie quotidienne dans le milieu de l’émigration russe à Berlin, les bouleversements auxquels tous deux sont confrontés dans leur vie matérielle et affective, le dénuement qui est le sien lors de ses débuts à Paris, l’intérêt croissant suscité par son œuvre auprès des éditeurs et d’un public éclairé, le soutien indéfectible que lui apporte Véra.
Ces lettres, outre ce qu’elles révèlent sur l’homme, nous font découvrir le laboratoire de   l’écrivain – son énergie créatrice, la pléthore de sujets qui surgissent et disparaissent, l’intensité de son travail – et on y reconnaît l’originalité de son style  : sa veine parodique, poétique, sa vivacité et ses jeux de mots.

* * * * * * * *

A bientôt pour de nouveaux articles consacrés à la rentrée littéraire 2017 !

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

Du suspense avec « Dans les brumes du mal » de René Manzor !

Les Editions Pocket vous invite dans une spirale infernale ! « Dans les brumes du mal » de René Manzor, est un…

Lire plus
« La mémoire des morts » d’Eric Berg : un huis-clos étouffant !

Les Editions Slatkine & Cie vous emmène dans une petite île de la Baltique pour un voyage inquiétant. Dans ce…

Lire plus
Benedict Wells : le jeune prodige des lettres allemandes !

À tout juste 32 ans, Benedict Wells sonde les tréfonds de l’âme humaine avec une grande maturité et beaucoup de…

Lire plus