bab-el-raid

Interview : La TEAM 182 du Bab El Raid au rapport !

Il y a quelques semaines, je vous parlais de cette formidable aventure humaine qu’est le Bab El Raid.

Le Ptit Colli était d’ailleurs partenaire de la Team 182 !

Au volant de leur vaillant bolide, Lucille et Elise (et Le Ptit Colli) ont ainsi affronté les aléas de la route et les défis les plus fous !

Sans oublier la Green Day ! Une étape solidaire durant laquelle tous les participants ont planté des centaines de palmiers-dattiers pour un village.

Aujourd’hui, la Team 182 nous dévoile l’envers du décor et nous raconte son aventure. Une aventure sportive, humaine et solidaire !

P1010926
.

* * * * * * * * * *

La Team 182 du Bab El Raid au rapport !

Bonjour Lucille et Elise. Comment est née l’idée de participer au Bab El raid ?

Bonjour ! L’idée de participer au Bab El Raid nous est venue en tout début d’année au moment où l’on devait choisir dans quelle association nous voulions nous intégrer. Il faut savoir qu’en 1ère année à Sup de Co, être membre d’une association est obligatoire et il en existe des dizaines de tout genre : sports, BDE, solidaires… Et l’une d’entre elles, Road Runners, accompagne les étudiants qui souhaitent former des équipages et participer au Bab El Raid. On venait de se rencontrer mais en parlant un peu, on s’est vite rendues compte qu’on avait très envie de faire ce rallye et vivre cette expérience et c’est comme ça que cela a commencé !

Quels défis, galères avez-vous rencontrés ? (avant et pendant le Bab El Raid).

Les organisateurs nous ont proposé un certain nombre de défis tout au long de l’aventure et celui qui nous a sans doute le plus marqué est la dégustation d’insectes. Nous avons dû tirer au sort pour savoir lequel nous allions manger et heureusement, nous sommes tombées sur le petit vers grillé, pas si mauvais… Défi validé !

Une galère ? Quand nous sommes tombées en panne au beau milieu du désert. Nous étions bien ensablées et en plus de ça, la 4L avait décidé de ne plus nous obéir. Par chance, Youcef et Ibrahim, deux berbères, sont apparus pour nous sauver la vie. Ils sont restés avec nous pour essayer de nous débloquer avec les moyens du bord et ce, jusqu’à l’arrivée des 4×4 de l’organisation. Un grand merci à eux et un bon souvenir pour nous !

Votre voiture a-t-elle bien tenu le choc ?

Étonnamment oui… Quand on a acheté la voiture en effet, on avait un peu de mal à la démarrer (pas facile les vieilles voitures quand on n’a pas l’habitude !) mais finalement pendant le raid, nous nous sommes rapidement rendues compte qu’elle était très résistante, ce qui n’était pas le cas de toutes les voitures. De nombreux équipages ont rencontré des plus ou moins gros problèmes (certains ne sont même pas revenus avec leur voiture en France). Notre 4L a eu quelques surchauffes mais totalement normales en plein désert marocain et quelques fuites du liquide de refroidissement (d’où les surchauffes d’ailleurs) mais tout a été très vite réglé. Ce qui est incroyable c’est que nous n’avons même pas changé nos pneus du début jusqu’à la fin !

Comment s’est déroulée la Green Day ?

Ce jour-là, nous avons quitté notre Ksar (où nous avons passé la nuit) à l’aube afin de nous rendre sur les lieux de la Green Day. Les agriculteurs locaux nous attendaient déjà et avaient préparé pleins de petites choses à déguster, du thé, des dattes, des petits gâteaux… Après que l’on nous ait expliqué les étapes de la plantation, nous avons pris nos pelles et nos sceaux puis nous avons rejoint une parcelle. Les trous étaient déjà creusés, nous n’avions qu’à y déposer les petits palmiers dattiers et reboucher autour avec du sable et de l’eau. Le plus dur, c’était d’aller chercher l’eau à la citerne, située deux ou trois parcelles plus loin. Nous avons adoré échanger avec les agriculteurs qui ont essayé tant bien que mal de nous apprendre quelques mots en arabe. C’était un beau moment de partage.

Que retenez-vous de cette formidable aventure ?

Les efforts sont largement récompensés par les magnifiques paysages du Maroc, les gens formidables, et l’aventure hors du commun. On recommande fortement ce challenge qu’est le Bab El Raid !

Seriez-vous prêtes à retenter l’expérience ?

Bien sûr ! La recherche de sponsors et la préparation du départ ont été difficiles mais quand on se retrouve quelques mois plus tard à admirer le coucher du soleil au milieu des dunes, on se dit que ça en valait la peine.

Mais au fait, quel classement avez-vous obtenu ? Contentes de ce résultat ?

16/40 dans la catégorie étudiante. Bien sûr que nous sommes contentes sachant qu’on a eu que très peu de temps pour préparer ce projet, cette place est largement plus que ce qu’on espérait ! Mais pour ne rien vous cacher, le classement n’était absolument pas notre priorité. Nous étions surtout là-bas en tant que touristes pour découvrir le Maroc, ses paysages, sa culture, ses habitants et vivre l’expérience du Bab El Raid !

Qu’auriez-vous envie de dire aux prochains participants du Bab el Raid ?

N’ayez pas peur du travail à faire en amont bien que cela paraisse difficile. L’aventure que vous allez vivre là-bas est bien plus forte que les efforts fournis pour y participer. De plus, ne vous prenez pas trop la tête dans la préparation de votre véhicule. Veillez à ce que votre voiture soit assez haute pour éviter de s’ensabler tout le temps et un moteur révisé avant de partir et vous allez jusqu’au bout ! Bon courage !

* * * * * * * * * *

Merci à Elise et Lucille pour cette interview !

Cela vous a-t-il donné envie de participer à une aventure du même genre ?

 

Logo collibris

Bienvenue sur le blog de Collibris. N'hésitez pas à partager vos lectures sur l'application et les réseaux sociaux.
Bonnes lectures

Newsletter

Articles similaires

« Le coma des mortels » de Maxime Chattam !

Des chapitres à rebours. Une ambiance qui ne laisse pas de marbre. Un humour grinçant. Avec « Le Coma des mortels »,…

Lire plus
L’interview de Sophie Loubière pour « L’enfant aux Cailloux »

Voix bien connue de la radio (France Info, France Inter), Sophie Loubière a publié son premier roman « La Petite Fille aux oubliettes » en…

Lire plus
Règlement du jeu concours : « Concours Halloween 2017 »

Article 1 : Société organisatrice RS TECHNOLOGIES 809 136 716 dont le siège social est situé au 29, Chemin du…

Lire plus